Histoire de Marie Stuart, Volum 2

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 395 - ... chercha dans la Vie des Saints, que ses filles avaient coutume de lui lire tous les soirs, un grand coupable à qui Dieu eût pardonné? Elle s'arrêta à la touchante histoire du bon Larron, qui lui sembla le plus rassurant exemple de la confiance...
Pàgina 396 - Après ces derniers soins accordés aux souvenirs terrestres , elle se rendit dans son oratoire, où était dressé un autel sur lequel son aumônier, avant qu'on l'eût séparé d'elle, lui disait secrètement la messe. Elle s'agenouilla devant cet autel et lut, avec une grande ferveur, les prières des agonisants*.
Pàgina 404 - Fletcher se mit à lire la prière des morts selon le rit anglican3, tandis que Marie récitait en latin les psaumes de la pénitence et de la miséricorde , et embrassait avec ferveur son crucifix. « Madame, lui dit durement le comte de Kent, il vous sert peu d'avoir en la main cette image du Christ, si vous ne l'avez gravée dans le cœur*.
Pàgina 408 - Un drap noir fut jeté sur ses restes. Les deux comtes ne laissèrent point, selon l'usage, au bourreau, la croix d'or qu'elle avait à son cou, les chapelets qui pendaient à sa ceinture, ni les vêtements qu'elle portait avant de ' mourir, de peur que, rachetées par ses serviteurs, ces dépouilles chères et vénérées ne fussent transformées en reliques.
Pàgina 395 - ... fermés, on voyait, au léger mouvement de ses lèvres* et à une sorte de ravissement répandu sur son visage, qu'elle s'adressait à celui en qui seul reposaient maintenant ses espérances. Au point du jour elle se leva et dit qu'elle n'avait plus que deux heures à vivre s.
Pàgina 364 - ... alors qu'il en sera séparé. » Secondement, je prie Votre Majesté, pour l'appréhension que j'ay de la tyrannie de ceux au pouvoir desquels vous m'avez abandonnée, que je ne sois point suppliciée en quelque lieu caché, mais à la veue de mes domestiques et autres personnes qui puissent rendre tesmoignage de ma foy et...
Pàgina 159 - Dieu toutpuissant et l'utilité de la république chrétienne. Nous requérons et nous supplions Votre Majesté de lui accorder, à cet égard et sans hésitation, la plus entière confiance, et nous la conjurons surtout, par sa piété accomplie envers Dieu, de prendre à cœur la chose qu'il va traiter avec votre Majesté, de lui fournir tous les moyens qu'elle jugera les plus propres à son exécution. Nous le demandons cependant à Votre Majesté en soumettant cette...
Pàgina 384 - ... où, d'après les injonctions de ma très-gracieuse souveraine, je suis requis de faire un acte que Dieu et la loi défendent. Mes biens , ma place et ma vie sont à la disposition de Sa Majesté, et je suis prêt à les abandonner demain, si c'est son bon plaisir, reconnaissant que je les tiens de sa seule et gracieuse faveur; je ne désire en jouir qu'avec la bonne volonté de Son Altesse. Mais Dieu me préserve de faire un aussi pitoyable naufrage de ma conscience, ou de laisser une aussi...
Pàgina 230 - Mais outre ce plan, qu'on avait peu d'intérêt à tenir caché , il y en eut un autre tout à fait secret, que les partis ont vaguement soupçonné, et que les historiens ont imparfaitement connu. Préparé par les jésuites, approuvé du pape, concerté avec Lennox , ayant l'adhésion du roi d'Ecosse , assuré du concours ardent de la maison de Lorraine , devant obtenir l'appui militaire du roi d'Espagne, il consistait à rendre l'Ecosse catholique 1 Tytler, t. VIN, p. 75 à 9«.
Pàgina 213 - Une autre fois elle lui demandait de petits chiens. « Si M. le cardinal de Guyse , mon oncle , lui disaitelle, est allé à Lyon, je m'assure qu'il m'enverra une couple de beaux petits chiens, et vous m'en ascheterez autant; car hors de lire et de besoigner, je n'ay plésir qu'à toutes les petites bestes que je puis avoir 2.

Informació bibliogràfica