Mémoires de Weber, concernant Marie-Antoinette, archiduchesse d'Autriche et reine de France et de Navarre, Volum 1

Portada

Des de l'interior del llibre

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 391 - Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses représentants, leur témoigner sa peine et les inviter à trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions ; je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté.
Pàgina 471 - ... et depuis dans celles des parlements. Les enregistrements des traités faits entre les couronnes et les vérifications des édits pour les levées d'argent sont des images presque effacées de ce sage milieu que nos pères avaient trouvé entre la licence des rois et le libertinage des peuples.
Pàgina 491 - Mais le tiers ne doit pas craindre de remonter dans les temps passés. Il se reportera à l'année qui a précédé la conquête ; et puisqu'il est aujourd'hui assez fort pour ne pas se laisser conquérir, sa résistance sans doute sera plus efficace. Pourquoi ne renverrait-il pas dans les forêts de la Franconie toutes ces familles qui conservent la folle prétention d'être issues de la race des conquérans, et d'avoir succédé à leurs droits ? » La nation, alors épurée, pourra se consoler,...
Pàgina 391 - ... de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions ; je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté. Serait-il donc nécessaire de vous rassurer sur des bruits aussi coupables, démentis d'avance par mon caractère connu ? Eh bien ! c'est moi qui ne suis qu'un avec ma nation, c'est moi qui me fie à vous!
Pàgina 163 - LE FERMIER. Mes bons amis, je vous ai rassemblés tous pour savoir à quelle sauce vous voulez que je vous mange. UN COQ , dressant sa crête, Mais nous ne voulons pas qu'on nous mange. LE FERMIER. Vous vous écartez de la question.
Pàgina 502 - Noces , et la salle s'est trouvée remplie presqu'au moment où les portes ont été ouvertes au public; à^eine la moitié de ceux qui les assiégeaient depuis huit heures du matin at-elle pu parvenir à se placer. La plupart entraient par force en jetant leur argent aux portiers. On n'est pas tour à tour plus humble, plus hardi, plus empressé pour obtenir une grâce de la cour, que ne l'étaient tous nos jeunes seigneurs pour s'assurer d'une place à la première représentation de...
Pàgina 472 - Le peuple entra dans le sanctuaire : il leva le voile qui doit toujours couvrir tout ce que l'on peut dire, tout ce que l'on peut croire du droit des peuples et de celui des rois, qui ne s'accordent jamais si bien ensemble que dans le silence.
Pàgina 472 - M. le Prince, il ne se donne point par les grands du royaume , il ne se donne point par les provinces : il se donne par le parlement, qui, jusqu'à notre siècle, n'avait jamais commencé de révolution , et qui certainement aurait condamné par des arrêts sanglants celle qu'il faisait lui-même , si tout autre que lui l'eût commencée.
Pàgina 17 - Soyez bon comme lui; rendez-vous accessible aux malheureux. Il est impossible qu'en vous conduisant ainsi vous n'ayez le bonheur en partage. Ma fille vous aimera, j'en suis sûre...
Pàgina 339 - Gracques de la main des patriciens; mais, atteint du coup mortel, il lança de la poussière vers le ciel, en attestant les dieux vengeurs; et de cette poussière naquit Marius, Marius, moins grand pour avoir exterminé les Cimbres que pour avoir abattu dans Rome l'aristocratie de la noblesse.

Informació bibliogràfica