Oeuvres de Voltaire, Volum 44

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Continguts


Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 165 - Comme le Fils de l'homme n'est, pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie, pour la rédemption de plusieurs.
Pàgina 464 - Si quelqu'un vient à moi, et ne hait pas son père et sa mère , sa femme et ses enfants, ses frères et ses sœurs, et même sa propre vie, il ne peut être mon disciple.
Pàgina 276 - Semper et obtenta densentur nocte tenebrae ; Aut redit a nobis Aurora, diemque reducit ; Nosque ubi primus equis Oriens afflavit anhelis, 250 Illic sera rubens accendit lumina Vesper.
Pàgina 255 - Nil equidem durare diu sub imagine eadem crediderim : sic ad ferrum venistis ab auro, 260 saecula, sic totiens versa est fortuna locorum. vidi ego, quod fuerat quondam solidissima tellus, esse fretum, vidi factas ex aequore terras ; et procul a pelago conchae...
Pàgina 219 - Ce pain, cet aliment dans mon corps digéré, Se transforme en un lait doucement préparé ; Comment, toujours filtré dans...
Pàgina 261 - C'était un potier de terre qui travaillait pour le roi Louis XIII ; il est l'auteur d'un livre intitulé le Moyen de devenir riche, et la Manière véritable par laquelle tous les hommes de France pourront apprendre à multiplier et augmenter leurs trésors et possessions, par maître Bernard Palissy, inventeur des rustiques figurines du roi.
Pàgina 431 - Si les hommes étaient raisonnables, ils ne voudraient d'histoires que celles qui mettraient les droits des peuples sous leurs yeux, les lois suivant lesquelles chaque père de famille peut disposer de son bien, les événements qui intéressent toute une nation, les traités qui les lient aux nations voisines, les progrès des arts utiles, les abus qui exposent continuellement le grand nombre à la tyrannie du petit; mais cette manière d'écrire l'histoire est aussi difficile que dangereuse.
Pàgina 487 - N'oubliez pas de manger du fruit de l'arbre de la science du bien et du mal, car vous nous paraissez un peu ignorant et malin.
Pàgina 256 - Fortuna locorum. Vidi ego, quod fuerat quondam solidissima tellus, Esse fretum. Vidi factas ex aequore terras; Et procul a pelago conchae jacue're marinae; Et vetus inventa est in montibus ancora summis.
Pàgina 245 - Est chu tout au travers de notre tourbillon ; Et, s'il eût en chemin rencontré notre terre, Elle eût été brisée en morceaux comme verre.

Informació bibliogràfica