La comtesse de Charny, Volum 5

Portada
Michel Lévy frères, 1869
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 204 - Nous entrerons dans la carrière Quand nos aînés n'y seront plus ; Nous y trouverons leur poussière Et la trace de leurs vertus. Bien moins jaloux de leur survivre Que de partager leur cercueil, Nous aurons le sublime orgueil De les venger ou de les suivre ! Aux armes, citoyens ! formez vos bataillons ! Marchons ! qu'un sang impur abreuve nos sillons ! 1794 M.-J.
Pàgina 204 - Tremblez, tyrans, et vous, perfides. L'opprobre de tous les partis ; Tremblez ! vos projets parricides, Vont enfin recevoir leur prix ! Tout est soldat pour vous combattre ; S'ils tombent, nos jeunes héros.
Pàgina 206 - Amour sacré de la patrie, Conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Aux armes, etc.
Pàgina 179 - Si le roi se met à la tête d'une armée et en dirige les forces contre la nation, ou s'il ne s'oppose pas par un acte formel à une telle entreprise qui s'exécuterait en son nom, il sera censé avoir abdiqué la royauté.
Pàgina 181 - ... la Constitution et l'empire? Non, non, homme que la générosité des Français n'a pu émouvoir, homme que le seul amour du despotisme a pu rendre sensible, vous n'avez pas rempli le vœu de la Constitution ! Elle est peut-être renversée ; mais vous ne recueillerez pas le fruit de votre parjure!
Pàgina 181 - Était-ce nous défendre que d'écarter les projets » tendant à fortifier l'intérieur du royaume, ou de » faire des préparatifs de résistance pour l'époque où » nous serions déjà devenus la proie des tyrans...
Pàgina 116 - L,a vie n'est rien pour l'homme qui estime ses devoirs au-dessus de tout : mais après le bonheur de les avoir remplis , le bien auquel il soit encore sensible est celui de prouver qu'il l'a fait avec fidélité ; et cela même est une obligation pour l'homme public. Le lojuin 1792, Fan If
Pàgina 176 - Serait-il vrai qu'on redoute nos triomphes? Est-ce du sang de l'armée de Coblentz ou du nôtre qu'on est avare? Si le fanatisme des prêtres menace de nous livrer à la fois aux déchirements de la guerre civile et à...
Pàgina 112 - La patrie n'est point un mot que l'imagination se soit complue d'embellir; c'est un être auquel on a fait des sacrifices , à qui l'on s'attache chaque jour davantage , par les sollicitudes qu'il cause ; qu'on a créé par de grands efforts , qui s'élève au milieu des inquiétudes , et qu'on aime par ce qu'il coûte, autant que par ce qu'on en espère.
Pàgina 202 - campagnes Mugir ces féroces soldats? Ils viennent jusque dans nos bras Egorger nos fils, nos compagnes Aux armes citoyens! Formez vos bataillons! Marchons! Marchons! Qu'un sang impur, Abreuve nos sillons!

Informació bibliogràfica