Histoire parlementaire de la révolution française : ou, Journal des assemblées nationales, depuis 1789 jusqu'en 1815: contenant le narration des événements ... précédée d'une introduction sur l'histoire de France jusqu'à la convocation des États-généraux, Volum 18

Portada
 

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 237 - Considérant que les maisons de justice et d'arrêts sont remplies; qu'il n'existe dans la ville aucun local propre à recevoir les prisonniers ; que hors les murs et à peu de distance , il en est un qui, par sa position et sa construction , offre à la fois les moyens de retenir les prisonniers et les moyens de les garantir; que par son nom même, il aura encore l'avantage de satisfaire en quelque sorte l'animadversion populaire et d'atténuer le sentiment de la haine en faisant naître des idées...
Pàgina 171 - Suisses du 10 août; eh bien, moi, je ne suis pas orateur, je n'endors personne, et je vous dis que je suis père de famille, que j'ai une femme et cinq enfants que je veux bien laisser ici à la garde de ma section, pour aller combattre l'ennemi; mais je n'entends pas que pendant ce temps-là, les scélérats qui sont dans cette prison...
Pàgina 81 - Voilà nos sabres et nos piques ; donnez la mort à ces monstres. » Qu'on imagine combien le canon d'alarme, la nouvelle de la prise de Verdun et ces discours provocateurs durent exciter le caractère naturellement irascible d'une populace égarée , à laquelle on nous dénonçait comme ses plus cruels ennemis. Cette multitude effrénée grossissait , de la manière la plus effrayante , à mesure que nous avancions vers l'Abbaye par le Pont-Neuf, la rue Dauphine et le carrefour de Bussy.
Pàgina 42 - Il importe que la Convention nationale soit sans cesse sous les yeux du peuple, afin qu'il puisse la lapider si elle oublie ses devoirs.
Pàgina 114 - Nous envoyions de temps à autre quelques-uns de nos camarades à la fenêtre de la tourelle, pour nous instruire de celle que prenaient les malheureux qu'on immolait, et pour calculer, d'après leur rapport, celle que nous ferions bien de prendre. Ils nous rapportaient que ceux qui étendaient leurs mains souffraient beaucoup plus longtemps, parce que les coups de...
Pàgina 76 - C'est lui qui nous a appris ce que nous savons ; sans lui nous « serions comme des animaux. Depuis qu'on nous l'a ôté , « nous sommes tristes et chagrins.
Pàgina 84 - J'instruis les sourds et muets de naissance ; et comme le nombre de ces infortunés est plus grand chez les pauvres que chez les riches , je suis plus à vous qu'aux riches.
Pàgina 113 - Ils nous annoncèrent que notre dernière heure approchait et nous invitèrent à nous recueillir pour recevoir leur bénédiction. Un mouvement électrique, qu'on ne peut définir, nous précipita tous à genoux, et, les mains jointes, nous la reçûmes.
Pàgina 189 - Ce fut dans cette caverne que furent préparés les massacres de septembre ; ce fut dans cet abominable repaire que fut prononcé l'arrêt de mort de huit mille Français , détenus la plupart sans aucun motif légitime , sans dénonciation , sans aucune trace de délit , uniquement par la volonté et l'arbitraire des voleurs du comité de surveillance.
Pàgina 125 - L'attention qu'on avait à m'écouter, et à laquelle j'avoue que je ne m'attendais pas, m'encourageait, et j'allais faire le résumé de mille raisons qui me font préférer le régime républicain à celui de la Constitution; j'allais répéter ce que je disais tous les jours dans la boutique de M.

Informació bibliogràfica