Histoire de la Révolution Du 10 Aoust 1792: Des Causes Qui L'ont Produite, Des Événemens Qui L'ont Précédée, Et Des Crimes Qui L'ont Suivie ...

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 260 - L'Assemblée Nationale, considérant que les dangers de la Patrie sont parvenus à leur comble ; Que c'est pour le Corps Législatif le plus saint des devoirs d'employer tous les moyens de la sauver ; Qu'il est impossible d'en trouver d'efficaces tant qu'on ne s'occupera pas de tarir la source de ses maux ; Considérant que ces maux dérivent principalement des défiances qu'a inspirées la conduite du Chef du Pouvoir Exécutif dans une guerre entreprise...
Pàgina 145 - Messieurs," dit alors le roi, "je suis venu ici pour éviter un grand crime, et je pense que je ne saurais être plus en sûreté qu'au milieu de vous.
Pàgina 261 - ... ferme résolution de s'ensevelir sous les ruines du temple de la Liberté plutôt que de la laisser périr, qu'en recourant à la souveraineté du peuple, et prenant en même temps les précautions indispensables pour que ce recours ne soit pas rendu illusoire par des trahisons , décrète ce qui suit : Art. 1".
Pàgina 207 - D'os et de chairs meurtris, et traînés dans la fange, Des lambeaux pleins de sang, et des membres affreux Que des chiens dévorants se disputaient entre eux...
Pàgina 261 - Constitution, avec sa ferme résolution de s'ensevelir sous les ruines du temple de la Liberté, plutôt que de la laisser périr, qu'en recourant à la souveraineté du peuple, et prenant en même temps les précautions indispensables pour que ce recours ne soit pas rendu illusoire par des trahisons, décrète ce qui suit: Art. I.
Pàgina 321 - L'assemblée nationale a cru devoir réprimer les émigrés, et contenir les prêtres factieux par des décrets sévères; et le roi a employé contre ces décrets le refus suspensif de sanction que la constitution lui accordait. Cependant ces émigrés, ces prêtres agissaient au nom du roi ; c'était pour le rétablir dans ce qu'ils appelaient son autorité légitime , que les uns avaient pris les armes, que les autres prêchaient l'assassinat et la trahison.
Pàgina 342 - ... nationale , devant les citoyens nombreux qui assistent à ses séances ; elle a voulu que chacun de ses membres eût pour juges ses collègues , le public pour témoin, et qu'il répondît de son choix à la nation entière.
Pàgina 337 - Ils reçurent l'ordre de faire feu sur les citoyens armés, au moment où ceux-ci les invitaient à la paix , où des signes non équivoques de fraternité annonçaient qu'elle allait être acceptée , au moment où l'on voyait une députation de l'assemblée nationale s'avancer au milieu des armes , pour porter des paroles de conciliation et prévenir le carnage. Alors , rien ne put arrêter la vengeance du peuple, qui éprouvait une trahison nouvelle, au moment même où il venait se plaindre de...
Pàgina 324 - ... ni aux peuples de l'Europe , que le roi avait sincèrement uni sa cause à celle de la nation. » Cette connivence apparente entre le cabinet des Tuileries et celui de Vienne frappa tous les esprits ; l'Assemblée nationale crut devoir examiner avec sévérité la conduite du ministre des affaires étrangères , et un décret d'accusation fut la suite de cet examen : ses collègues disparurent avec lui , et le conseil du roi fut formé de ministres patriotes.
Pàgina 126 - Eh bien ! on dit qu'ils viennent... Je ne sais pas ce qu'ils » veulent.... Je ne me séparerai pas des bons citoyens, ma

Informació bibliogràfica