Bibliotheque des mémoires relatifs a l'histoire de France, Volum 7

Portada
Firmin-Didot, 1860
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 234 - Nation ne refusant point d'en payer les intérêts, nul pouvoir n'a le droit de prononcer l'infâme mot de banqueroute, nul pouvoir n'a le droit de manquer à la foi publique sous quelque forme et dénomination que ce puisse être ; Enfin...
Pàgina 237 - Le chef de la nation vient avec confiance au milieu de ses représentants leur témoigner sa peine et les inviter à trouver les moyens de ramener l'ordre et le calme. Je sais qu'on a donné d'injustes préventions, je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté.
Pàgina 263 - Nous ne pouvons tourner nos baïonnettes contre des femmes qui nous demandent du pain. Le comité des subsistances malverse ou est incapable d'administrer son département : dans les deux cas il faut le changer. Le peuple est malheureux, la source du mal est à Versailles : il faut aller chercher le...
Pàgina 243 - ... présenter à une foule exaspérée , et tenter de calmer la rébellion par sa présence ; le résultat de son voyage ne pouvait pas se prévoir. Accablée de peines de toute espèce, la reine recueillit ses forces et envoya à minuit le billet suivant à la duchesse de Polignac. « Adieu, la plus tendre des amies ! que » ce mot est affreux ! mais il est nécessaire. Adieu ! » je n'ai que la force de vous embrasser.
Pàgina 203 - Mais tout ce qu'on peut attendre du plus tendre intérêt au bonheur public, tout ce qu'on peut demander à un souverain, le premier ami de ses peuples, vous pouvez, vous devez l'espérer de mes sentiments.
Pàgina 489 - Tu est un bon d : tu n'es pas « bien ici, d'autres moins raisonnables pourraient te confondre avec le « reste. Où veux-tu aller? — Au Luxembourg. — Viens, suis-nous, et « ne crains rien. » On le fit traverser des haies de baïonnettes et de piques, etc., etc. « Camarades, criait-on devant lui, laissez passer
Pàgina 465 - Trois fois Asgyll fut conduit au pied de la potence , et trois fois le général Washington , à qui ce crime politique coûtait à commettre , suspendit le supplice. Son humanité et sa justice lui faisaient espérer que le général anglais lui livrerait enfin l'auteur du forfait qu'Asgyll était condamné à expier.
Pàgina 237 - Je sais qu'on a donné d'injustes préventions; je sais qu'on a osé publier que vos personnes n'étaient pas en sûreté. Serait-il donc nécessaire de vous rassurer sur des bruits aussi coupables, démentis d'avance par mon caractère connu?
Pàgina 27 - Versailles le jour où le roi, touchant au terme de sa vie, avait rempli ses derniers devoirs de chrétien. C'était le soir; la famille royale et toute la cour étaient prosternées dans cette superbe et imposante chapelle du château. Le sacrement des autels était exposé : on chantait les prières de quarante heures , et l'on demandait encore à Dieu la guérison du monarque expirant. Tout à coup des nuages sombres voilèrent le ciel ; la nuit sembla envelopper de ses ténèbres toute la chapelle;...
Pàgina 303 - ... qui voudraient porter atteinte aux principes de la monarchie dans quelque système que ce soit, dans quelque partie du royaume qu'ils puissent se montrer La partie gauche applaudit à plusieurs reprises.

Informació bibliogràfica