Histoire de l'Église gallicane. Tom.19 [of the work begun by J. Longueval].

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Continguts

Metz Les calvinistes songent à faire de prise les sommations du parlement
27
Taffin ministre calviniste de Metz 273 sage demandé à Elisabeth 336 Ré
35
La révolte est jugée légitime par les théologiens protestants
36
Le duc de Guise prend ses mesures
49
Les calvinistes pour se justifier publient un manifeste qui dé
68
Robert de Pellevé appelle dans son diocèse les Religieux de
82
pour faire avec eus lédit de janvier de prendre part à la guerre civile 885
87
Le Chancelier de lHospital et le parlement font échouer le second
95
Edits de François II défendant le port darmes et les assem
101
Baïus explique et défend sa doctrine contre la faculté de théo
111
A Castres
118
Lyon Complot formé par les calvinistes suiv
122
Montmorency le connétable de Des in dOrléans 569
123
Troubles causés par les huguenots à Valence ibid
124
où assistent Charles de Marillac archevêque de Vienne
130
Lamiral de Coligny plaide pour les calvinistes et se plaint
136
La révolte se manifeste dans le Languedoc par de nouveaux dé
142
Coligny Odet de cardinal évôque 31 Ses projets sont déjoués à
147
qui est découvert et déjoué par labbé de Savigny 1481 1560
150
prend la résolution de confier son collège à la Compagnie
156
gleterre pour intéresser Elisabeth à la lèsemajesté il néchappe au supplice
162
LIVRE LVI
163
Ce discours irrite les trois Etats qui se divisent et se choisissent
170
Seconde réunion générale dés Etats 176 1561
177
Principaux articles du cahier du clergé
183
de J
220
lsledeFrance Les Etats provinciaux de gucsMortcs 152 àBéziers 551
224
Coligny François de seigneur dAn 11 domine à la cour avec Coligny
230
Picaiid le P Philippe Cordelier Son Poissy admet en France la Compagnie
264
Marquis Louis proteste contre la dé met les ministres à être entendus dans
428
Mauget ou Matou et envoyé de Calvin de la première conférence à son ambas
463
Maugiron est chargé de surveiller les lusage du calice pour la France
503
Paris Insolences des calvinistes dans cette délibérations sur les affaires religieu
535
Noaillf s Gilles de ambassadeur de cette ville en 1561 262 et suie
540
Ruffy fougueux ministre de Lyou 806 Insolences et ravages quy commet
550
Colloque Voyez Poissy il prétend quil a pris les armes pour
662
Concile de Trente bulle de convocation tion pleine de calomnies contre les sei
671
De Dijon Envoie des députés à la cour suiv
680
Saconay Gabriel de chanoinecomte de ves 731 et suiv
693
Poitiers Les calvinistes tiennent dans tes 122 Antipathie des populations
699
TllAlMAS DE LA TllAIMASSIÈRE CÏté 749 Récit de ce que font les calvi
702
Xoyon patrie de Calvin se préserve curé deSaintPaterne678 et s hic As
757
Thou Christophe de président au parle pour le déjouer 750 et suiv Epou
760
Adrets le baron des Ses commence Crussol 830 Le seigneur de Flassans
770
Montpellier Cruautés que les calvinistes de la conjuration 45 et suiv
774
Réforme Voy Calvinisme ou calvinistes Lyon 523
788
Saduret est nommé prévôt de Montbrison SaintSymphorienleChdteau Les cal
809
Ou eu Claude religieux de Cluny 1
816
Vaca le P Gilibert Cordelier confond y abolissent le culte catholique 293
821
Soi bise le seigneur de est nommé par français en Suisse sentend avec les sec
869
MoNTPENSiEn le duc de Son attache les calvinistes dans le Dauphiné 872
872
Sague la espion de Condé à lassemblée parles calvinistes parce quil ne voulait
885
RENAUDIE Jean du Barry de la chef ap Rouen Excès des huguenots dans cette
917
opposent
958
Médicis Catherine de Portrait de cette tique déloyale embarrasse les fonction
963
FIN DU SOMMAIRE
970
IslesousMonlrêal Héroïque fermeté
985

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 916 - La vostre vous a conseillé de me tuer sans m'ouïr, n'ayant receu de moy aucune offencé, et la mienne me commande que je vous pardonne, tout convaincu que vous estes de m'avoir voulu homicider sans raison.
Pàgina 195 - Les évêques par les archevêques et chanoines de l'église épiscopale, appellès avec eux douze gentilshommes qui seront élus par la noblesse du diocèse et douze notables bourgeois, qui seront aussi élus en l'hôtel de la ville archiépiscopale ou épiscopale.
Pàgina 748 - Et comme j'ay esté devant le logis, il a dit audit hoste quil r'entrast dans sa maison. Je l'ay voulu embrasser, mais il m'a fait signe que je ne le touchasse point. Et estans luy et moy seuls, il m'a dit quil estoit de la comté de Foix et au roy de Navarre ; et qu'à Orleans luy estoit mort un medecin , .de peste, à son caste, dont il estoit encores pestiferé.
Pàgina 580 - ... dessus, et s'en sont bien repentis. Nous prismes congé de la Royne et du roy de Navarre tous deux ensemble ('), et allasmes à Paris , et monsieur de Valence avec nous. Je demanday deux conseillers de ce pays-là de France pour faire les...
Pàgina 494 - Cène nous présente , donne , exhibe véritablement la substance de son corps et de son sang par l'opération du Saint-Esprit ; et que nous recevons et mangeons...
Pàgina 742 - ... et comme il entendit cecy , il n'osa dire , quand se vint à oppiner , sinon comme les autres, craignant que, s'il disoit le contraire, on le fist mourir , pour crainte qu'il decelast le conseil , et fut contraint de passer outre comme les autres. Or je ne descriray...
Pàgina 97 - Caton , celui-là, et qui sçavoit très -bien cen« surer et corriger le monde corrompu. Il en « avoit du tout l'apparence avec sa grande barbe « blanche, son visage pasle, sa façon grave, qu'on « eust dit , à le voir, que c'estoit un vrai portrait « de saint Hiérosme : aussi plusieurs le disoient
Pàgina 744 - Je ne cuide que l'on trouve en aucuns livres que jamais telles piperies, ruses et finesses fussent inventées en royaume qui jamais aye esté. Et si la Royne eust encore plus tardé à m'envoyer avec ceste patente seulement trois mois, tout le peuple estoit contraint de se mettre de ceste religion-là, ou ils estoient morts ; car chacun estoit...
Pàgina 230 - ... lesquelles on disoit qu'il se falloit garder des patenostres de M. le connestable, car en les disant et marmottant lorsque les occasions se présentoient, comme force desbordemens et désordres y arrivent maintenant, il disoit : « Allez-moy prendre un tel1; « attachez cestuy-là à cet arbre; faictes passer cestui« là par les picques tout ast
Pàgina 261 - Pon baplisoit, fuisoit la cène, les mariages et prières à la façon de Genève , fort différente de la confession d'Ausbourg , qu'aucuns proposèrent qu'il seroit meilleur d'admettre en France , si la nécessité y...

Informació bibliogràfica