Imatges de pàgina
PDF
[ocr errors][ocr errors]

MÉPRISE DE LA REINE.

253 nous les vousissiens avoir pris. Nous ne vousimes riens penre, ne mais que de ses reliques, desquex je aportai au roy, avec les camelins que je li avoie achetez.

601. De rechief, je envoiai à ma dame la royne quatre camelins. Li chevaliers qui les luy presenta, les porta entorteilliés en une touaille blanche. Quant la royne le vit entrer en la chambre où elle estoit, si s'agenoilla contre li, et li chevaliers se ragenoilla contre li aussi; et la royne li dist : « Levez sus, sire « chevaliers ; vous ne vous devez pas agenoillier, qui « portés les reliques.) Mais li chevaliers dist: « Dame, « ce ne sont pas reliques, ains sont camelin que mes « sires vous envoie. » Quant la royna oy ce, et ses damoiselles, si commencierent à rire; et la roine dist á mon chevalier : « Dites à vostre signour que maus « jours li soit donnez, quant il m'a fait agenoillier « contre ses camelins. »

602. Tandis que li roys estoit à Sayette, li aporta l'on une pierre qui se levoit par escales, la plus merveillouse dou monde; car quant l'on levoit une escale, l'on trouvoit entre les dous pierres la forme d'un poisson de mer. De pierre estoit li poissons; mais il ne failloit rien en sa fourme, ne yex, ne areste, ne colour, ne autre chose que il ne fust autreteix comme s'il fust vis. Li rois me donna une pierre, et trouvai une tanche dedans, de brune colour, et de tel façon comme tanche doit estre.

CXIX. LE ROI APPREND LA MORT DE SA MÈRE; DURETÉS DE LA REINE BLANCHE POUR LA REINE MARGUERITE.

603. A Sayette vindrent les nouvelles au roy que a mere estoit morte 1. Si grant duel en mena, que de dous jours on ne pot onques parler à li. Après ce, m'envoia querre par un vallet de sa chambre. Quant je ving devant li en sa chambre, là où il estoit toui seux, et il me vit, il estan8i ses bras et me dist : c A! « seneschaus, j'ai pardue ma mere! »

604. — « Sire, je ne m'en merveil pas, fis-je, qu « à mourir avoit-elle; mais je me merveil que vous. « qui estes uns saiges nom-, avez menei si grant duel: « car vous savez que li Saiges dit, que mesaise que « li om ait ou cuer, ne li doit parer ou visaige; car « cil qui le fait, en fait liez ses ennemis et en me« saise ses amis. » Mout de biaus servises en fist faire outre mer; et après il envoia en France un sommier chargié de lettres de prieres aus esglises, pour ce que il priassent pour li.

605. Ma dame Marie de Vertus, mout bone dame et mout sainte femme, me vint dire que la royne menoit mout grant duel, et me pria que j'alasse vers li pour la reconforter. Et quant ge ving là, je troY3: In gen an.

i. Blanche de Castille mourut au mois de novembre '252. JoinviHe paraît s'être trompé en racontant que saint Louis apprit cette nouvelle à Sayette ou Sidon, c'est-à

dire après le mois de juin 1- Geouroi de Beaulicu, qui écrirplus de trente ans avant Joiirn: nous apprgnd que le roi était &r à Jnia.

only intana mo of non accente: down with prep.my.

[merged small][merged small][ocr errors]
« AnteriorContinua »