Französische Studien, Volum 1

Portada
G. Henninger, 1881
 

Quč opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pŕgina 461 - Ungeheuer ihres Geschlechts, und Medea ist gegen ihr tugendhaft und liebenswürdig. Denn alle die Grausamkeiten, welche Medea begeht, begeht sie aus Eifersucht. Einer zärtlichen, eifersüchtigen Frau will ich noch alles vergeben; sie ist das, was sie sein soll, nur zu heftig.
Pŕgina 131 - La dameisele ensi l'en mainne ; si l'esmaie, et sel raseůre, et parole par coverture 1940 de la prison ou il iert mis, que sanz prison n'est nus amis, por c'a droit se prison le clainme que sanz prison n'est nus qui ainme.
Pŕgina 160 - Mal veigniez, sire, mal veigniez ! Cist ostex vos fu anseigniez por mal et por honte andurer, ce porroit uns abes jurer.
Pŕgina 168 - Plus ot que n'est la flors de lis cler et blanc le front et le vis; sor la color, par grant mervoille, d'une fresche color vermoille, que Nature li ot donee, estoit sa face anluminee.
Pŕgina 163 - ... Sanz arester et sanz seoir Verssa sor le perron de plain De l'eve le bacin tot plain : Et maintenant vanta et plut Et fist tel tans, com faire dut. 805 Et quant dex redona le bel, Sor le pin vindrent li oisel Et firent joie merveilleuse Sor la fontainne perilleuse.
Pŕgina 74 - On n'entend point l'oye criarde. Un petit ruisseau doux coulant A dos rompu se va roulant, Qui t'invite de son murmure; Et l'obscurité de la...
Pŕgina 118 - Les veilles cesseront au sommet de nos tours ; Le fer mieux employé cultivera la terre ; Et le peuple , qui tremble aux frayeurs de la guerre , Si ce n'est pour danser...
Pŕgina 96 - Avez toujours des fleurs et des ombrages verts • , Non sans quelque démon qui défend aux hivers D'en effacer jamais l'agréable peinture : Lieux qui donnez aux cœurs tant d'aimables désirs, Bois , fontaines , canaux , si parmi vos plaisirs Mon humeur est chagrine et mon visage triste, Ce n'est point qu'en effet vous n'ayez des appas; Mais, quoi que vous ayez, vous n'avez point Caliste; Et moi , je ne vois rien quand je ne la vois pas.
Pŕgina 337 - Me prit la maladie de l'ost, de la bouche et des jambes, et une reume si grant en la teste, que la reume me filoit de la teste parmi les nariles. » Jespčre, mon cher collčgue, que vous reconnaîtrez lŕ le sens précis de fiűfta.
Pŕgina 119 - Qui lavent les pieds du Liban ! Que le Bosphore en ses deux rives Aura de Sultanes captives ! Et que de mčres, ŕ Memphis, En pleurant diront la vaillance De son courage et de sa lance, Aux funérailles de leurs fils...

Informació bibliogrŕfica