Recherches sur les costumes, les moeurs, les usages religieux, civils et militaires des anciens peuples d'après les auteurs célebres, et les monuments antiques...: revu et corrigé d'après les remarques de l'Institut national, Volum 3

Portada
l'Imprimerie de P. Didot l'ainé, an XII, 1804
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 206 - Liane , vêtu d'un habit de velours bleu brodé d'or ; son chapeau à petit bord , de la même étoffe, était garni partout d'un passement d'or en long et d'un bouquet de plumes blanches sur le retroussis; il portait au cou le cordon de l'ordre.
Pàgina 118 - ... liberté du bras droit : on le retroussait sur l'épaule gauche pour laisser le libre usage de l'épée , il traînait par derrière. On distinguait les divers ordres des seigneurs par l'ampleur du manteau, à la qualité de la fourrure en hermine qui l'entourait, à la largeur du repli du collet , à la longueur de la queue traînante. Les ducs, comtes, barons , chevaliers , le portaient d'un drap écarlate ou violet. Cette dernière couleur a prévalu dans le long habit de cérémonie pour...
Pàgina 96 - Ils pouvoient manger à la table du roi; eux seuls avoient le droit de porter la lance, le haubert, la double cotte de mailles, la cotte d'armes , l'or, le vair, l'hermine, le petit-gris, le velours, l'écarlate : ils...
Pàgina 152 - Les basses-cours étaient flanquées de colombiers et remplies de volailles que les fermiers des terres et domaines du Roi étaient tenus de lui envoyer, et qu'on engraissait pour sa table et pour celle de ses commensaux. On y voyait aussi une volière, une ménagerie pour les grands et petits lions.
Pàgina 139 - PEstoille, etc. , pour fourrer un « surcot, un mantel long fendu à un costé, et chape« ron de meismes , que le Roy ot d'une escarlate ver« meille, pour cause de ladite feste. » Et ailleurs : « Pour le duc d'Orliens , pour fourrer un grand surcot, « un mantel fendu à un costé, et chaperon de meismes, « que ledit seigneur ot d'une escarlate vermeille. » Ce manteau representoit le paludamentum des Romains, et est encore entre les habits royaux de nos princes; d'où les presidens à mortier...
Pàgina 202 - Les carabins avoient pour arme une cuirasse « échancrée à l'épaule droite, afin de mieux coucher « en joue, un gantelet à coude pour la main de la « bride, un cabasset en tête, et pour armes offen...
Pàgina 91 - ... bouclier ; on portoit d'ailleurs une écharpe dont la couleur aidoit à faire connoître de quelle Province on étoit. Les Comtes de Flandres avoient pour couleur , le verd Foncé ; les Comtes d'Anjou , le verd...
Pàgina 152 - Saint-Maur, aussi nommeVde la Conciergerie, où logeaient le dauphin Charles et Louis, duc d'Orléans, on remarquait une pièce appelée le retrait où dit les heures Monsieur Louis de France. Les jardins n'étaient point plantés d'ifs et de tilleuls, mais de pommiers, de poiriers, de vignes et de cerisiers. On y voyait la lavande, le romarin, des fèves, de longues treilles. On...
Pàgina 162 - Les hommes d'armes auront l'épée d'armes au côté, l'estoc à l'arçon de la selle d'une part et la masse de l'autre ; leur lance sera grosse et bien longue; leurs robes seront de la couleur de l'enseigne.

Informació bibliogràfica