Guizot collection of pamphlets, Volum 28

Portada
 

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 5 - Cela fait, suivant les calculs de Breslau, d'Amsterdam, de Londres, et de Paris, quatre millions quatre-vingt mille âmes, sans compter les eunuques ; voilà une ville nouvelle honnêtement peuplée. Demandez aussi à monsieur le professeur si c'était une citrouille ou un lierre dans lequel Dieu...
Pàgina 59 - XLVI, 2). — Voici ce que dit le Seigneur : Je livrerai » le pharaon Ephrée, roi d'Egypte, aux mains de ses ennemis et aux » mains de ceux qui demandent sa vie, comme j'ai livré Sédécias , » roi de Juda, aux mains de Nabuchodonosor, roi de Babylone, son » ennemi, qui en voulait à sa vie (ch.
Pàgina 14 - ... s'enfermant avec ses femmes et ses eunuques dans une chambre construite dans le milieu du bûcher, il se fit ainsi réduire en cendres avec ses gens et son palais. Instruits de la mort de...
Pàgina 74 - Nous avons frappé du glaive ! Cinquante et une fois j'ai livré des batailles annoncées par la flèche messagère. Jamais je n'ai pensé que parmi les hommes, moi qui si jeune encore ai rougi mon épée, aucun roi ne me serait supérieur. Les Ases vont m'inviter; ma mort n'est pas à plaindre. Je veux finir ! Les Dises envoyées par Odin m'appellent dans la salle des héros. Plein de joie je vais boire la bière sur un trône, à côté des Ases. Les heures de ma vie sont passées ; je souris en...
Pàgina 145 - Le poète Phœnix lui donne le nom de Ninus, et Amyntas celui de Sardanapale, d'après la tradition. Ces trois points qui résument tout le Mémoire de Fréret nous paraissent suffisamment réfutés par toutes les considérations que nous avons énumérées dans le cours de ce travail. Nous ne pouvons maintenant que présenter d'une manière fort rapide les renseignemens historiques qui nous sont fournis par l'Écriture sainte et par les profanes, sur les époques antérieures à l'anaée 770, dans...
Pàgina 1 - J'avoue que le faible succès obtenu par le modeste antiquaire dans la lecture de l'inscription grecque, qui, selon lui, offrait moins de difficultés , ne m'inspire qu'une médiocre confiance dans l'exactitude du texte qu'il nous a donné de celle-ci. Le champ des conjectures reste donc ouvert sur ce texte , et je demande au lecteur la permission d'y entrer.
Pàgina 21 - J'ai émis, dans la première des deux dissertations qui précèdent, une assertion dont je me suis engagé à démontrer l'exactitude : j'ai dit qu'au moment où Sévère fut proclamé empereur, il était légat impérial, non pas, comme on l'a cru, de la Pannonie seulement, mais des deux provinces réunies de la Germanie supérieure et de la Pannonie supérieure. Dion Cassius, dans un des courts fragments qui nous sont restés de cette partie de son Histoire, dit positivement que Sévère était...
Pàgina 16 - On sait que les commencements de la lutte entre Albinus et Sévère ne furent pas heureux pour celui-ci , et que plusieurs de ses lieutenants furent d'abord battus par son compétiteur. Inquiet de la tournure que prenaient les choses, il consulta alors les oracles, et les augures de Pannonie lui. apprirent qu'il serait vainqueur; mais que son ennemi ne tomberait pas en son pouvoir, et cependant ne s'échapperait pas; qu'il périrait près d'un fleuve1, réponse qui, suivant Spar1 « Tune sollicitas,...
Pàgina 124 - Judée. [1 se mit en campagne, prit Damas, capitale du roi Ratzen qui fut mis à mort, y reçut la soumission d'Akhaz qui vint en personne lui rendre hommage, et parcourut ensuite, le glaive à la main, toute la Judée dont une partie de la population fut emmenée en captivité. Puisque le roi Akhaz trouva la guerre entamée, il dut probablement appeler le roi d'Assyrie à son secours peu de tems après son accession au trône. Nous pourrions donc fixer à l'année 742 l'entrée en campagne de Théglath-Falasar,...
Pàgina 39 - Nabonnid et Darius le Mède sont donc un seul et même personnage. Nabonnid, qui est Darius le Mède, est mort en Caramanie où l'avait exilé Cyrus, devenu, en 638, maître de Babylone. Ce Darius ne peut donc pas être un Cyaxare II, roi des Modes, qui aurait été le beau-père de Cyrus, comme l'avance \ Art de vérifier les dates.

Informació bibliogràfica