Précis historique de la Révolution française: Convention nationale, Volum 1

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 122 - Citoyen président, j'ignore si la Convention donnera à Louis XVI un conseil pour le défendre, et si elle lui en laissera le choix : dans ce cas-là je désire que Louis XVI sache que s'il me choisit pour cette fonction je suis prêt à m'y dévouer. Je ne vous demande pas de faire part à la...
Pàgina 274 - ... remords, et, pour ainsi dire, en présence de « la mort même ; ce calme et cette abnégation sublimes « sous un rapport ne sont pas dans la nature: ils ne € peuvent s'expliquer que par l'exaltation du fanatisme « politique qui lui a mis le poignard à la main. Et « c'est à vous, citoyens jurés, à juger de quel poids « doit être cette considération morale dans la balance « de la justice. Je m'en rapporte à votre prudence.
Pàgina 122 - Mais j'ai été appelé deux fois au conseil de celui qui fut mon maître dans le temps que cette fonction était ambitionnée par tout le monde : je lui dois le même service lorsque c'est une fonction que bien des gens trouvent dangereuse.
Pàgina 275 - J'ai vengé bien d'innocentes victimes, j'ai prévenu bien d'autres désastres. Le peuple, un jour désabusé, se réjouira d'être délivré d'un tyran. Si j'ai cherché à vous persuader que je passais en Angleterre, c'est que j'espérais garder l'incognito, mais j'en ai reconnu l'impossibilité.
Pàgina 55 - ... choses humaines. Gardons quelques larmes pour des calamités plus touchantes. Pleurez cent mille patriotes immolés par la tyrannie ; pleurez nos citoyens...
Pàgina 56 - N'avez-vous pas aussi des frères, des enfans, des épouses à venger? La famille des législateurs français, c'est la patrie, c'est le genre humain tout entier, moins les tyrans et leurs complices. Pleurez donc, pleurez l'humanité abattue sous leur joug odieux. Mais consolez-vous...
Pàgina 201 - ... l'attendrait à Doumet. Il venait de rencontrer sur le grand chemin une colonne de trois bataillons de volontaires qui marchaient sur Condé, avec leur bagage et leur artillerie. Étonné de...
Pàgina 50 - C'était un homme qui s'était fait connaître d'abord par une production frivole où beaucoup d'esprit et d'imagination se mêlait à la licence de quelques tableaux. Depuis il avait fait des affiches contre la cour; il en faisait aujourd'hui contre les jacobins. Il avait de l'ardeur et de la sincérité dans le caractère, avec un extrême penchant à la défiance; mais aujourd'hui l'objet de ses soupçons était Robespierre.
Pàgina 20 - Oui, je le déclare, doulou« reusement affecté des crises violentes « dont ma patrie était agitée , la voyant ;. prête à s'engloutir sous ses ruines , je < n'ai vu qu'un seul moyen de la sauver, « la dictature, et je l'ai proposée; mais « je voulais qu'elle fût déposée dans les « mains d'un homme probe et fort de «caractère, qui pût, avec tranquillité « et justice, faire tomber la tête des « coupables. Déjà cent mille patriotes « sont morts victimes de la scélératesse, «...
Pàgina 24 - ... elle s'assemblait le soir, et continuait fort avant dans la nuit ses délibérations. Quelques lampes éclairaient faiblement les voûtes de cette enceinte monacale. On était presque contraint de s'y présenter avec de sordides vêtemens.

Informació bibliogràfica