Traité théorique et pratique sur la résistance des matériaux dans les constructions

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 234 - De l'enSCmblc de tOUtCS les expériences que nous avons rapportées et discutées dans les numéros précédents, nous pouvons donc conclure : 1° Qu'entre des limites assez étendues et qui dépassent celles des charges permanentes que l'on peut faire supporter aux corps avec sécurité, les flexions sont : Proportionnelles aux efforts qui les produisent; Proportionnelles aux cubes des portées; En raison inverse du produit afc...
Pàgina 64 - Qu'un pilier long de dimension uniforme dont les extrémités sont solidement fixées par des disques, des bases, ou de toute autre manière , présente la même résistance à la rupture par compression qu'un pilier de même section, mais de longueur moitié moindre, dont les extrémités seraient arrondies, même si l'effort était dirigé suivant l'axe.
Pàgina 64 - ... étonnant qu'elle ne soit pas d'accord avec des expériences poussées jusqu'à la rupture. . Par un mode de discussion des résultats, que nous ne reproduirons pas ici , l'auteur a été conduit à la formule empirique suivante, qui représente avec une exactitude suffisante l'ensemble de ces résultats pour des piliers dont la hauteur est comprise entre 25 et 120 fois leur diamètre. La résistance à la rupture par compression, exprimée en...
Pàgina 63 - Dans les piliers longs, à dimensions égales, la résistance à la rupture est à peu près trois fois plus grande quand les extrémités sont plates et perpendiculaires à la longueur ainsi qu'à la direction de l'effort, que lorsqu'elles sont arrondies. « 2° Un pilier long, de dimension uniforme, dont les extrémités sont solidement fixées par des disques, des bases ou de toute autre manière , présente la même résistance à la rupture par compression qu'un pilier de même section, mais...
Pàgina 136 - E (6), ou que le rapport des efforts de traction longitudinale aux allongements i par mètre courant qu'ils produisent, était le même que celui du même effort au raccourcissement proportionnel qu'il occasionnerait s'il comprimait le corps. En un mot, cela revient à supposer que dans les limites d'allongement et de raccourcissement qui n'altèrent pas l'élasticité, la résistance à l'extension est la même que la résistance à la compression pour une même variation de la longueur. Or on a...
Pàgina 9 - ... expériences pour déterminer la résistance à la rupture par extension. Les résultats de ces expériences peuvent se résumer ainsi qu'il suit : II résulte de ces expériences, dans lesquelles les aires des sections ont varié dans, le rapport de 1 à 9, et les longueurs dans celui de 1 à 18 : 1° Que la résistance du chêne à la rupture par extension est proportionnelle à la section transversale des pièces; 2° Que cette résistance est indépendante de la longueur des pièces, quand...
Pàgina 135 - ... la compression, situées de l'autre côté; et comme toutes ces forces sont parallèles, cela exige que leur somme soit égale à zéro. C'est la première condition de l'équilibre dans cette section. Si l'on remarque que l'une quelconque de ces forces a pour expression...
Pàgina 240 - ... simplement on pourrait exprimer que le moment de la résistance du sommet par rapport à la ligne milieu du fond, est égal au moment de la charge par rapport à la même ligne. En effet, en appelant : A l'aire de la section du sommet exposé à la compression ; R la résistance à la compression par unité de surface ; b la hauteur moyenne du tube, mesurée depuis le milieu du sommet jusqu'au milieu du fond; - la distance de la ligne du milieu du sommet à la ligne des fibres...
Pàgina 80 - De deux vaisseaux de même rang et dont la charpente sera d'égal volume , ou en général de deux appareils de charpente d'égal volume, celui qui sera construit avec le bois le plus pesant prendra moins d'arc que celui qui sera construit avec le bois le plus léger. » Ainsi les vaisseaux de la Baltique et de la Hollande, construits avec les sapins du Nord, doivent prendre plus d'arc que ceux de la Méditerranée, et ceux-ci plus que les vaisseaux espagnols, construits avec les bois très-pesants...
Pàgina 63 - ... efforts de compression, où les charges permanentes doivent être limitées au-dessous de celles où l'élasticité est sensiblement altérée, on doive préférer la fonte au fer, uniquement par la raison qu'elle résiste davantage à la rupture par compression ? nous ne le pensons pas. En effet, entre les limites où les compressions sont proportionnelles aux charges, le fer se comprime beaucoup moins que la fonte; la valeur de son coefficient d'élasticité est alors beaucoup plus grande,...

Informació bibliogràfica