Imatges de pÓgina
PDF
EPUB

Mardin. — Conquête du nord de la Mésopotamie. —
Démêlés de Nassir avec le prince de Carac. — Disso-
lution de l'armée de Nassir, campée à Berzé. — Am-
bassade de Nassir au sultan d'Egypte Couttouz. —
Assassinat d'Eïbeg. — Élévation au trône de son fils
Manssour. — Usurpation de Couttouz. — Invasion de
Houlagou en Syrie. — Siége d'Alep. — Prise et sac de
cette ville. — Soumission volontaire de Hamat. — Re-
traite de Nassir vers la frontière d'Egypte. — Soumis-
sion de Damas. — Prise de la citadelle de Damas. —
Reddition de Harém et massacre de ses habitants. —
Retour de Houlagou en Perse. — Ravages des Mongols
dans la Syrie méridionale. — Prise du mélik Nassir.—
Sommation au sultan d'Égypte. — Exécution à mort des
ambassadeurs mongols. — Préparatifs de guerre. —
Marche de Couttouz en Syrie. — Bataille d'Aïn-Dja-
lout. — Évacuation de la Syrie par les Mongols. —
Retraite de l'armée égyptienne. — Assassinat de Cout-
touz.— Élévation au trône de Beïbars . . Page a86

Chapitre VIL Siége et prise de Mayafarkin. — Supplice du
prince Kamil. — Siége et reddition de Mardin.— Seconde
invasion des Mongols en Syrie. — Combat de Himss. —
Retraite des Mongols. — Sort d'Alep. — Les trois
fils de Bedr-ud-din Loulou vassaux de l'Egypte. —
Inauguration d'un Khalife Abbasside au Caire. —
Beïbars investi par le Khalife du pouvoir temporel. —
Entreprise du Khalife sur Bagdad. — Sa défaite et sa
mort à Anbar. — Siége de Moussoulpar les Mongols.—
Défaite d'un corps égyptien à Sindjar. — Reddition de
Moussoul. — Massacre de ses habitants. — Supplice du
prince Salih. — Siége et soumission de Djéziret. —
Arrivée en Égypte d'un seigneur turc transfuge. —

Inimitié entre Houlagou et Berca´. — Guerre entre

les deux princes. — Revers de Houlagou et sa ven-

geance sur les sujets de Bercai à Tébriz et à Bo-

khara. — Arrivée sur le territoire égyptien de quelques

troupes fugitives de Berca´. — Ambassades récipro-

ques do lteibars et de Berca´. — Transfuges mongols

en Egypte. — Guerre entre l'Egypte et la Petite-

Arménie. — Arrestation et exécution du prince de

Carac. — BÔtisses de Houlagou. — Ses gouverneurs de

provinces. — Exécution d'El-Hafizzi. — Révolte de

Seldjoucschah, Atabey du Fars. — Exécution de ce

prince. — Insurrection d'un Seyid dans le Fars. —

Siége d'El-Biret. — Mort de Houlagou. — Mort de

Docouz-Khatoun. — Traits cités de Houlagou. — Lettre

du Pape à ce prince Page 353

LIVRE V.

A B A C A.

Chapitre Prkmikh. Avénement au trône d'Abaca. — Nomi-

nation de ses lieutenants dans les provinces.—Son mariage

avec une princesse grecque. — Invasion de Noga´ par le

Derbend. — Sa défaite. — Mort de Berca´. — Arrivée

de Mongolie d'une partie de la famille de Houlagou. —

Conquêtes de Be´bars sur les Croisés. — Invasion des

Égyptiens en Cilicie. — Paix entre Hethoum et Be´bars. —

Guerre entre Borac et Caïdou. — Paix. — Couriltaï. —

Préparatifs de Borac pour envahir le Khorassan. —

Ambassade de Mass'oud Bey. — Ambassadeurs de

Borac. — Défection et arrestation du prince Nigoudar. —

Passage du Djihoun par Borac. — Défection de Kiptcbac

Ogoid. — Conquête d'une partie du Khorassan. —

Stratagème d'Abaca et défaite de Borac. — Retraite et

fin de Borac 4i3
Chapitre II. Tentative d'assassinat sur Abaca. — Son inves-

titure par un ambassadeur de Coubilaï. — Blessure à

la chasse. — Dévastation du Khorazm et de la Tran-

soxiane. — Succès de Beïbars contre les Croisés. — In-

vasion d'une armée mongole en Syrie. — Sa retraite. —

Ambassades entre Beïbars et Abaca. — Siége d'El-Birct

par les Mongols. — Courte campagne de Beïbars. —

Invasion des Egyptiens en Cilicie. — Armements inutiles

de Beïbars.—Intelligences secrètes de Beïbars en Perse. —

Persécution des chefs du clergé nestorien à Bagdad et

à Irbil. — Expédition de Beïbars en Cilicie. — Invasion

de Beïbars dans le Roum. — Bataille d'Aboulistin. —

Entrée de Beïbars dans Césarée. — Son séjour dans le

Roum. — Sa retraite en Syrie. — Des princes Cara-

mans. — Mort de Beïbars. — Elévation au trône de

son fils Sa'ïd. — Arrivée d'Abaca dans le Roum. —

Son message à Beïbars. — Ses exécutions cruelles dans

le Roum. — Son retour à Alatac. — Condamnation et

mort du Pervané Page 454

Chapitre III. Attaques dirigées contre le vézir Schems-ud-
din. — Poursuites contre son frère Alaï-ud-din. — Entre-
prise des Égyptiens sur Cal'at-ur-Roum. — Invasions des
Niçoudariens dans le Fars. — Détrônement du sultan
Sa'ïd. — Élection de Sélamisch. — Élévation au trône de
Kélavoun. -— Entreprise de Soncor le roux. — Invasion
des Mongols en Syrie et sac d'Alep. —.- Soumission de
l'émir Soncor le roux. — Nouvelle invasion des Mongols
en Syrie. — Bataille de Himss. — Déroute des Mongols. —
Irruption de troupes turcmancs et curdes en Cilicie. —
Rigueurs contre Alaï-ud-din. — Mort d'Abaca. — Mort
de Mangou-timour. — Mort de Nassir - ud - din de
Thouss. —. Relations entre Abaca et la chrétienté. . . 5o2

TAGOUDAR OGOUL OU SULTAN AHM^D.

Chapitre IV. Élection de Tagoudar. — Son inauguration. —
Adoption du nom d'Ahmed et du titre de sultan. —
Profession de mahométisme. — Comparution d'Alaï-ud-
din et de Madjd-ul-mulk. — Condamnation et mort de
ce dernier. — Du scheïkh Abd-our-rahman. — Rigueurs
de Tagoudar envers les Chrétiens. — Ses négocia-
tions avec le sultan d'Egypte. — Ambassade en
Égypte. — Lettre d'Ahmed à Kélavoun. — Réponse
de Kélavoun Page 55o

Chapitre V. Premiers actes séditieux d'Argoun. — Ses

poursuites contre Alaï-ud-din. — Mort de cet admini-

strateur. — Attaques d'Argoun contre le vÚzir Schems-

ud-din. — Prétentions d'Argoun. — Envoi du scheïkh

Abd-our-rahman en Égypte. — Supplice du prince

Coungcourata´, ami d'Argoun. — Marche d'une armée

contre Argoun. —Défaite d'Argoun. — Négociations.—

Captivité d'Argoun.—Sa délivrance.—Fuite d'Ahmed. —

Son arrestation. — Sa mort. — Ambassade du scheïkh

Abd-ur-rahman. — Sa mort. — Opérations militaires

de Kélavoun 581

FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES DU TROISIEME VOLCMF.

ADDITIONS ET CORRECTIONS.

Page i35. Raschid dit que chacun des princes apanagés

reçut de l'empereur Mangou l'ordre de donner à Houlagou,
partant pour la Perse, deux hommes surnuméraires par
dixaine, c'est-Ó-dire deux hommes qui n'étaient pas
compris dans la dixaine, en sorte que leurs corps de
troupes n'éprouvaient par - là aucune diminution. Ces
forces militaires furent données à Houlagou en toute
propriété (bé indjouyi).

Page 171, lig. 17, lisez; Ali le Ionien.

— 368, — 27, — Anbar.

— 416, — i3, et ailleurs, au lieu de Boutchin,

lisez : Tischin.

— ib. — i5. Selon Mirkhond, Toudan était fils

du noyan Sougoundjac. — ib. — 17. Il faut peut-être lire Dourbaï, au lieu de Dourtaï. Page 4'6, dern. lig. Au lieu de Argoun Aca conserva l'administration générale des domaines, lisez: conserva la ferme générale des revenus publics. Page 43o,dern. lig. Au lieu de Djihoum, lisez: Djihoun.

— 43a, lig. 18. Au lieu de réviser, lisez : reviser. Page 440, lig. i5. Tchabat fut attaqué par Bigtimour,

fils de Borac, que ce prince avait laissé en Transoxiane avec un corps de troupes pour garder ce pays pendant son absence.

Page 440. lig. a6. Au lieu de cavallerie, lisez: cavalerie.

— 44a- Abaca rassemblant ses forces pour repousser Borac, manda à son frère Yschmout de laisser quarante mille hommes, mongols et musulmans, pour la défense de la frontière du Derbend, et de joindre l'armée avec dix mille cavaliers d'élite. Le sultan Mozaffer-ud-din Hadjadj recut l'ordre de marcher avec les troupes du Kerman. Tischin Ogoul attendait dans le Mazendéran, avec dix mille cavaliers, l'arrivée d'Abaca. Lorsque le prince Yschmout fut venu, le vézir Schems-ud-din lui annonça qu'il avait, sous les auspices du monarque, achevé les dispositions nécessaires pour l'entretien de l'armée. Yschmout, qui en voulait à ce ministre, lui répondit : e k 0 sais ce que tu as fait; mais qu'as tu fourni de ton « propre argent. » Le vézir dit qu'il avait levé un corps de mille cavaliers. « Il faut fournir encore dix chevaux, lui dit Abaca. Schems-ud-din les fournit. » (Mirkhond, T. V.).

Page 443, ligne 7; au lieu de: la cession des provinces de Ghaznin et de Kerman, lisez: la cession du pays de Ghaznin jusqu'à la rive du Sind.

Page 444 , ligne 8. Apris: irrité contre la ville de Hérat, ajouter: parce qu'elle avait fourni aux Borakiens des vivres et d'autres objets dont ils avaient besoin. Page 455, note; au lieu de: Fassel 2, lisez : fasse! »• — 5o5, ligne ai. Au lieu de: Schéroubaz, Schérouyaz.

« AnteriorContinua »