Annales de l'Académie de Mâcon, Volum 15

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 217 - Nous nous sommes fait rendre compte des motifs qui avaient déterminé à autoriser d'une manière aussi précise l'usage de la question préparatoire, et nous avons été informé que, lors des conférences tenues préalablement à la rédaction de l'ordonnance du mois d'août 1670, des magistrats recommandables par une grande capacité et par une expérience consommée, s'étant expliqués sur ce genre de question...
Pàgina 203 - S'il ya preuve considérable contre l'accusé d'un crime qui mérite peine de mort, et qui soit constant, tous Juges pourront ordonner qu'il sera appliqué à la question, au cas que la preuve ne soit pas suffisante.
Pàgina 41 - Bernon , un lieu propice à la création de l'institution nouvelle. Ils arrivèrent enfin, dit la chronique, dans un lieu écarté de toute société humaine , si plein de solitude, de repos et de paix , qu'il semblait en quelque sorte l'image de la solitude céleste. De tous les lieux voisins que le duc avait visités, nul ne paraissait plus propre que cet humble endroit aux desseins de sa piété. C'était Cluny.
Pàgina 215 - ... de quatre doigts ou environ , lesquelles, planches enfermeront les pieds , les jambes et les genoux, en dedans et en dehors , et seront percées de quatre trous chacune, dans lesquels seront passées de longues cordes que le questionnaire serrera...
Pàgina 214 - Ce fait , le questionnaire fera glisser le petit tréteau le long des cordages , le plus près desdits anneaux des pieds qu'il se pourra, l'accusé sera interpellé de déclarer la vérité. Un homme qui sera avec le questionnaire tiendra la tète de l'accusé un peu basse et une corne dans la bouche , afin qu'elle demeure ouverte.
Pàgina 119 - Je veux que vous conveniez que l'Etat est la chose du peuple, qu'il l'a confiée aux rois, et que ceux qui l'ont eue par force ou autrement, sans aucun consentement du peuple, sont censés tyrans et usurpateurs du bien d'autrui.
Pàgina 19 - ... éluder la loi. Le peu de connaissances qui restait chez les barbares fut perpétué dans les cloîtres. Les bénédictins transcrivirent quelques livres. Peu à peu il sortit des cloîtres plusieurs inventions utiles. D'ailleurs ces religieux cultivaient la terre, chantaient les louanges de Dieu, vivaient sobrement, étaient hospitaliers; et leurs exemples pouvaient servir à mitiger la férocité de ces temps de barbarie.
Pàgina 216 - ... resteront encore dans ladite chambre quelque temps après que l'accusé sera sur le matelas, pour lui .donner le soulagement nécessaire, et même le saigner s'il était besoin. • CONTRE LA MOLE, cocoNNAs, ETC. (avril 1574). 205 A esté prins par les questionneurs qui l'ont fait despouiller. «Faites, dit-il, ce qu'il vous plaira,» adjoustant qu'il a eu plusieurs coups d'harquebuze au service du Roy, et que M.
Pàgina 217 - ... de nous déterminer trop facilement à abolir les lois qui sont anciennes et autorisées par un long usage. Il est de notre sagesse de ne point ouvrir des facilités pour introduire en toutes choses un droit nouveau qui ébranlerait les principes et pourrait conduire par degrés à des innovations dangereuses; mais...

Informació bibliogràfica