Biographie universelle, ancienne et moderne; ou, Histoire, par ordre alphabétique: de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, Volum 12

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 409 - Où sont expliquez la figure des laboureur, et verger du genre humain, signes de pucelage, défloration, conception, et la belle industrie dont use nature en la promotion du concept et plante prolifique.
Pàgina 260 - Dieu seul , il n'ya puissance en terre , quelle qu'elle soit, spirituelle ou temporelle, qui ait aucun droit sur son royaume, pour en priver les personnes sacrées de nos Rois ni dispenser ou absoudre leurs sujets de la fidélité et obéissance qu'ils lui...
Pàgina 116 - C'est partout un style concis et serré, dont l'effet ne tient ni à l'imagination ni au sentiment, mais au choix et à la quantité de termes énergiques , et quelquefois singuliers , qui forment sa phrase , et qui tous sont des pensées.
Pàgina 176 - Guesclin les pria de ne point oublier ce qu'il leur avait dit mille fois, qu'en quelque pays qu'ils fissent la guerre, les gens d'église , les femmes , les enfants et le pauvre peuple n'étaient point leurs ennemis.
Pàgina 302 - ... cesserait d'appartenir aux églises de France ; que le roi y nommerait désormais ; mais que sa nomination aurait besoin d'être confirmée par des bulles du pape , qui ne seraient délivrées que moyennant le paiement d'une année de revenu du bénéfice. Ainsi, comme on la souvent répété, les deux parties contractantes se donnèrent réciproquement ce qui ne leur appartenait pas ; mais toutes deux trouvèrent de grands avantages dans ce sacrifice mutuel du droit des autres. Le pape augmenta...
Pàgina 94 - Les voussures et les tympans sont ornés de même, et l'on ne sait ce que l'on doit le plus admirer, ou de la perfection du travail, quand on l'examine de près, ou du bon effet produit par l'ensemble de la décoration.
Pàgina 116 - L'auteur a vécu avec la plupart de ceux qu'il a peints. Il les avait observés avec cette sagacité fine et profonde qu'il a développée dans les Considérations sur les Mœurs.
Pàgina 428 - H les exprimait avec la plus grande vérité ; mais eu conservant toujours la plus grande manière^: il accusait le caractère de tout ce qu'il voulait représenter, sans tomber dans cette manœuvre froide qu'on a cru quelquefois appartenir au genre du portrait, comme si tous les genres ne se proposaient pas également l'expression des apparences de la nature.
Pàgina 118 - Rieu n'a élé plus souvent cité que son mot sur les hommes puissans qui n'aiment pas les gens de lettres : Ils nous craignent comme les voleurs craignent les réverbères ; et cet autre : Un tel est un sot; c'est moi qui le dis, c'est lui qui le prouve...
Pàgina 115 - Duclos, indignée, s'avança vers le parterre et lui jeta au nez cette apostrophe : « Ris donc, sot de parterre, à l'endroit le plus touchant de la tragédie ! » Ce qu'il y eut d'étrange, c'est que le parterre, loin de se révolter ou de rire plus fort, applaudit la tragédienne et comprit soudainement tout le pathétique de la scène des enfants. Toute la salle fut bientôt en larmes, ce qui fit dire qu'on n'avait jamais vu en un seul moment tant rire...

Informació bibliogràfica