L'intermédiaire des chercheurs et curieux

Portada
Benj. Duprat, Libraire de l'Institut, 1873
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Continguts

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 69 - Jura Monarchiae, Superos, Phlegetonta, lacusque Lustrando cecini voluerunt fata quousque Sed quia pars cessit melioribus hospita castris Actoremque suum petiit felicior astris, Hic claudor Dantes, patriis extorris ab oris Quem genuit parvi Florentia mater amoris.
Pàgina 11 - Partisans de la République, Grands raisonneurs en politique Dont je partage la douleur, Venez assister en famille Au grand convoi de votre fille Morte en couche d'un Empereur.
Pàgina 163 - ITALIA, Italia, o tu cui feo la sorte Dono infelice di bellezza, ond' hai Funesta dote d' infiniti guai, Che in fronte scritti per gran doglia porte : • Deh fossi tu men bella, o almen più forte, Onde assai più ti paventasse, o assai T...
Pàgina 421 - Lettre à la noblesse française au moment de sa rentrée en France, sous les ordres de Monseigneur le duc de Brunswick, généralissime des armées de l'empereur et du roi de Prusse, écrite par M.
Pàgina 161 - Quand je suis le plus faible, je vous demande la liberté, parce que tel est votre principe; mais quand je suis le plus fort, je vous l'ôte, parce que tel est le mien.
Pàgina 369 - Mes sentiments, hélas! diffèrent bien des vôtres. Amour, à qui je dois et mon mal et mon bien, Que ne lui donniez-vous un cœur comme le mien?:.. Ou que n'avez-vous fait le mien comme les autres ! Encore un mot sur le comte de Guiche, et tout sera fini avec ce beau et poétique jeune homme.
Pàgina 319 - Hic est enim calix Sanguinis mei, novi et aeterni testamenti : mysterium fidei : qui pro vobis, et pro multis effundetur in remissionem peccatorum.
Pàgina 233 - J'étais maître en ces lieux, seul j'y commande encore, Seul je puis faire grâce , et la fais à Zamore. Vis, superbe ennemi ; sois libre, et te souvien Quel fut et le devoir et la mort d'un chrétien.
Pàgina 15 - Sorbonne, et qui avait son cabinet proche du mien, vint savoir de quoi nous riions. Nous le lui dîmes, et, comme il n'était encore que bachelier, il se mit à travailler avec nous et nous aida beaucoup. Mon frère le médecin, qui sut à quoi nous nous divertissions, en voulut être; il en fit même plus lui seul, à ses heures de loisir, que nous tous ensemble. Ainsi la traduction du sixième livre de l'Enéide...
Pàgina 11 - Or, suivit ce prince, je vous veux montrer combien la religion que je tiens est plus douce que celle de quoi vous faites profession. La vôtre vous a conseillé de me tuer sans m'ouïr, n'ayant reçu de moi aucune offense; et la mienne me commande que je vous pardonne, tout convaincu que vous êtes de m'avoir voulu homicider sans raison.

Informació bibliogràfica