Procès fameux extraits de l'Essai sur l'histoire générale des tribunaux des peuples tant anciens que modernes, Volums 11-12

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 176 - Lolotte, par mes amours éternelles, envoie-moi ton portrait; que ton peintre ait compassion de moi qui ne souffre que pour avoir eu trop compassion des autres ; qu'il te donne deux séances par jour. Dans l'horreur de ma prison, ce sera pour moi une fête , un jour d'ivresse et de ravissement celui où je recevrai ce portrait. En attendant, envoie-moi de tes cheveux ; que je les mette contre mon cœur. Ma chère Lucile ! me voilà revenu au temps de nos premières amours, où quelqu'un m'intéressait...
Pàgina 176 - J'ai découvert une fente dans mon appartement, j'ai appliqué mon oreille, j'ai entendu gémir, j'ai hasardé quelques paroles, j'ai entendu la voix d'un malade qui souffrait ; il m'a demandé mon nom, je le lui ai dit...
Pàgina 177 - Mais, chère amie! tu n'imagines pas ce que c'est que d'être au secret sans savoir pour quelle raison, sans avoir été interrogé, sans recevoir un seul journal! c'est vivre et être mort tout ensemble; c'est n'exister que pour sentir qu'on est dans un cercueil! On dit que l'innocence est calme, courageuse. Ah! ma chère Lucile!
Pàgina 103 - A ce récit la nature frémit, la raison s'anéantit, et la Liberté se couvre d'un crêpe funèbre. Jamais la lime du temps n'effacera l'empreinte des forfaits commis par ces hommes atroces. La Loire roulera toujours...
Pàgina 180 - Malgré mon supplice, je crois qu'il ya un Dieu. Mon sang effacera mes fautes, les faiblesses de l'humanité; et ce que j'ai eu de bon, mes vertus, mon amour de la liberté, Dieu le récompensera. Je te reverrai un jour, ô Lucile!
Pàgina 177 - Antonelle ; ils sont moins malheureux, aucun n'est au secret; c'est moi qui me suis dévoué, depuis cinq ans, à tant de haines et de périls pour la République, moi qui ai conservé ma pureté au milieu de la révolution , moi qui n'ai de pardon à demander qu'à toi seule au monde, ma chère Lolotte, et à qui tu l'as accordé, parce que tu sais que mon cœur, malgré ses faiblesses , n'est pas indigne de toi; c'est moi que des hommes qui se disaient mes amis, qui se disent républicains, jettent...
Pàgina 180 - Loulou, ma vie, mon âme, ma divinité sur la terre! Je te laisse de* bons amis, tout ce qu'il ya d'hommes vertueux et sensibles. Adieu, Lucile! ma Lucile ! ma chère Lucile!
Pàgina 102 - Tout ce que la cruauté a de plus barbare, tout ce que le crime a de plus perfide, tout ce que l'autorité a de plus arbitraire, tout ce que la concussion a de plus affreux, et tout ce que l'immoralité a de plus révoltant, compose l'acte d'accusation des membres et des commissaires du Comité révolutionnaire de Nantes. » Dans les fastes les plus reculés du monde , dans toutes les pages de...
Pàgina 180 - Nous pouvons bien emporter avec nous ce témoignage, que nous périssons les derniers des républicains ! Pardon, chère amie ! ma véritable vie, que j'ai perdue du moment qu'on nous a séparés, je m'occupe de ma mémoire ! je devrais bien plutôt m'occuper de te la faire oublier, ma Lucile ! mon bon loulou ! ma poule...
Pàgina 23 - ... livrer la République aux horreurs de la guerre civile et de la servitude par la diffamation, par la révolte, par la corruption des mœurs, par le renversement des principes sociaux, et par la famine qu'ils...

Informació bibliogràfica