Mémoires historiques, littéraires et anecdotiques, tirés de la Correspondance philosophique et critique, adressée au duc de Saxe Gotha, depuis 1770 jusqu 'en 1790, Volum 4

Portada

Des de l'interior del llibre

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Continguts


Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 217 - Non, monsieur. Tout ce qui n'est point prose est vers, et tout ce qui n'est point vers est prose.
Pàgina 217 - Jourdain. Par ma foi, il ya plus de quarante ans que je dis de la prose, sans que j'en susse rien; et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela.
Pàgina 50 - allez là : je m'y rendrai; vous chanterez, je digérerai, « je vous écouterai, et puis je vous en dirai mon avis.
Pàgina 50 - ... de les entendre et de décider. « Mais l'âne , détournant à peine sa lourde tête et n'en perdant pas un coup de dent, leur fait signe de ses oreilles qu'il a faim, et qu'il ne tient pas aujourd'hui son lit de justice. Les oiseaux insistent; l'âne continue à brouter.
Pàgina 52 - Les contes de l'abbé sont bons, mais il les joue supérieurement. On n'y tient pas. Vous auriez trop ri de lui voir tendre son cou en l'air, et faire la petite voix pour le rossignol, se rengorger et prendre le ton rauque pour le coucou ; redresser ses oreilles, et imiter la gravité bête et lourde de l'âne; et tout cela naturellement et sans y tâcher. C'est qu'il est pantomime depuis la tête jusqu'aux pieds.
Pàgina 223 - Gènes, celui qui a conquis l'île de Minorque, malgré des obstacles immenses; celui qui est sur le point de subjuguer la Basse-Saxe, ne peut rien faire de plus glorieux que de travailler à rendre la paix à l'Europe ; ce sera sans contredit le plus beau de vos lauriers. Travaillez-y, monsieur, avec cette activité qui vous fait faire des progrès si rapides ; et soyez persuadé que personne ne vous en aura plus de reconnaissance que , M.
Pàgina 355 - Je rêvais en marchant à celle que j'allais voir, à l'accueil caressant qu'elle me ferait, au baiser qui m'attendait à mon arrivée. Ce seul baiser, ce baiser funeste, avant même de le recevoir, m'embrasait le sang à tel point, que ma tête se troublait; un éblouissement m'aveuglait, mes genoux tremblants ne...
Pàgina 49 - Quel oiseau, disait le rossignol, l'a plus doux, plus varié, plus éclatant, plus léger, plus touchant que moi ? » Le coucou : « Je dis peu de choses ; mais elles ont du poids, de l'ordre, et on les retient.
Pàgina 222 - ... que le neveu du grand cardinal de Richelieu est fait pour signer des traités comme pour gagner des batailles. Je m'adresse à vous par un effet de l'estime que vous inspirez à ceux qui ne vous connaissent pas même particulièrement. Il s'agit d'une bagatelle, monsieur: de faire la paix, si on le veut bien. J'ignore quelles sont vos instructions; mais, dans la supposition...
Pàgina 203 - ... alors à souffrir horriblement, il défendit constamment qu'on appelât du secours et qu'on avertit personne. Peu de jours avant ce triste jour, il s'était aperçu des viles inclinations de sa femme pour un homme de l'état le plus bas...

Informació bibliogràfica