Caii Plinii Secundi HistoriŠ naturalis libri XXXVII.

Portada
Typis J. Barbou, 1779
 

QuŔ opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Passatges populars

PÓgina xxxv - Son ouvrage, tout auűT variÚ que la nature, la peint toujours en beau; c'eft, fi l'on veut, une compilation de tout ce qui avoit ÚtÚ Úcrit avant lui, une copie de tout ce qui avoit ÚtÚ fait d'excellent & d'utile Ó...
PÓgina xxxv - ThÚophrafte avoient traitÚ quelques parties de l'Hitloire naturelle ; mais ź Pline a travaillÚ fur un ╗ plan bien plus grand & peut-ŕtre trop ź vafte. Il a voulu tout embrafler & ╗ il femble avoir mefurÚ la Nature , ╗ & l'avoir trouvÚe trop petite encore ╗ pour l'Útendue de fon efprit Son ╗ ouvrage , auffi variÚ que h Nature, la
PÓgina xxxv - ... il femble avoir mefurÚ la Nature & l'avoir trouvÚe trop petite encore pour l'Útendue de fon efprit : fon Hiftoire naturelle comprend , indÚpendamment de l'Hiftoire des animaux , des plantes & des minÚraux , l'Hiftoire du Ciel & de la Terre „la MÚdecine...
PÓgina 354 - Timaeus historicus a Britannia introrsus sex dierum navigatione abesse dicit insulam Mictim, in qua candidum plumbum proveniat. Ad eam Britannos vitilibus navigiis corio circumsutis navigare. Sunt qui et alias prodant, Scandiam, Dumnam, Bergos: maximamque omnium Nerigon, ex qua in Thulen navigetur. A Thule unius diei navigatione mare concretum, a nonnullis Cronium appellatur.
PÓgina xxxv - Sciences naturelles & tous les Arts humains : & ce qu'il ya d'Útonnant , c'eft que dans chaque partie Pline eft Úgalement grand , l'ÚlÚvation des idÚes , la...
PÓgina xxxv - Son ouvrage, tout aussi variÚ que la nature, la peint toujours en beau; c'est, si l'on veut, une compilation de tout ce qui avait ÚtÚ Úcrit avant lui, une copie de tout ce qui avait ÚtÚ fait d'excellent et d'utile Ó savoir ; mais cette copie a de si grands traits, cette compilation contient des choses rassemblÚes d'une maniŔre si neuve, qu'elle est prÚfÚrable Ó la plupart des ouvrages originaux qui traitent des mŕmes matiŔres.
PÓgina 225 - In puteis est remedium, quale et crebri specus praebent: conceptum enim spiritum exhalant: quod in certis notatur oppidis, quae minus quatiuntur, crebris ad eluviem cuniculis cavata.
PÓgina 347 - Pone eos montes ultraque Aquilonem gens felix, si credimus, quos Hyperboreos appellavere, annoso degit aevo, fabulosis celebrata miraculis.
PÓgina 390 - Asphaltites nihil praeter bitumen gignit, unde et nomen. nullum corpus animalium recipit, tauri camelique fluitant ; . inde fama nihil in eo mergi.
PÓgina 354 - Gallia omnis Comata uno nomine appellata, in tria populorum genera dividitur, amnibus maxime distincta.

Informaciˇ bibliogrÓfica