Oeuvres, Volum 2

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 129 - J'ai fondu en larmes, ou plutôt j'ai sangloté en criant dans mon tombeau : Lucile! Lucile! ô ma chère Lucile, où es-tu? (Ici on remarque la trace d'une larme.) Hier au soir j'ai eu un pareil moment, et mon cœur s'est également fendu quand j'ai aperçu , dans le jardin , ta mère. Un mouvement machinal m'a jeté à genoux contre les barreaux ; j'ai joint les mains comme implorant sa pitié, elle qui gémit, j'en suis bien sûr, dans ton sein.
Pàgina 129 - Saint-Just m'a juré une haine implacable pour une légère plaisanterie que je me suis permise il ya cinq mois dans un de mes numéros. Bourdaloue disait : Molière me met dans sa comédie, je le mettrai dans mon sermon. J'ai mis Saint-Just dans un numéro rieur , et il me met dans un rapport guillotineur où il n'ya pas un mot de vrai à mon égard.
Pàgina 129 - Adèle! adieu mon père! Je sens fuir devant moi le rivage de la vie. Je vois encore Lucile ! je la vois ma bien-aimée!
Pàgina 129 - Oui, je suis Fabre, m'at-il dit; mais toi ici! la contre-révolution est donc faite?» Nous n'osons cependant nous parler, de peur que la haine ne nous envie cette faible consolation, et que si on venait à nous entendre, nous ne fussions séparés et resserrés plus étroitement; car il a une chambre à feu, et la mienne serait assez belle si un cachot pouvait l'être.
Pàgina 129 - Saint-Just écrit à loisir dans son bain, dans son boudoir; il médite pendant quinze jours mon assassinat ; et moi je n'ai point où poser mon écritoire, je n'ai que quelques heures pour défendre
Pàgina 128 - ... donc rejeter ma prière, mépriser mes larmes , fouler aux pieds la justice ? Car, tu le sais toi-même , nous ne méritons pas le sort qu'on nous prépare ; et tu peux le changer. S'il nous frappe , c'est que tu l'auras ordonné ! Mais quel est donc le crime de mon Camille?
Pàgina 129 - J'ai découvert une fente dans mon appartement, j'ai appliqué mon oreille, j'ai entendu gémir, j'ai hasardé quelques paroles, j'ai entendu la voix d'un malade qui souffrait ; il m'a demandé mon nom, je le lui ai dit...
Pàgina 71 - C'est cette nuit, la nuit fatale. Mon Dieu! s'il est vrai que tu existes, sauve donc des hommes qui sont dignes de toi. Nous voulons être libres.
Pàgina 15 - PalaisRoyal5; je gémissais, au milieu d'un groupe, sur notre lâcheté à tous, lorsque trois jeunes gens passent se tenant par la main et criant aux armes! Je me joins à eux; on voit mon zèle, on m'entoure, on me presse de monter sur une table : dans la minute j'ai autour de moi six mille personnes. « Citoyens, dis-je alors, vous savez que la nation avait demandé que Necker lui fût conservé, qu'on lui élevât un monument : et on l'a chassé!
Pàgina 129 - Lolotte, et à qui tu l'as accordé, parce que tu sais que mon cœur, malgré ses faiblesses, n'est pas indigne de toi ; c'est moi que des hommes qui se disaient mes amis, qui se disent républicains, jettent dans un cachot, au secret, comme un conspirateur.

Informació bibliogràfica