Imatges de pàgina
PDF
EPUB

IMPRIMERIE DE MAME.

LITTÉRAIRE,
PHILOSOPHIQUE ET CRITIQUE,

ADRESSÉE

A UN SOUVERAIN D'ALLEMAGNE,

PENDANT UNE PARTIE DES ANNÉES 17751776, ET PENDANT

LES ANNÉES 1782 A 1790 INCLUSIVEMENT.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]

F, BUISSON, LIBRAIRE, RUE GILLES-CCEUR, No. 10. .

wowwwwww

1813.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small]

Le Démophon de M. Marmontel est emprunté d'un opéra du même nom du célèbre Métastase, comme l'opéra italien avait été emprunté d'une de nos plus intéressantes tragédies, d'Inès de Castro, de La Mothe. Métastase crut devoir y ajouter plusieurs épisodes qui en ont compliqué l'intrigue. M. Marmontel en a retranché une partie; la marche de son poëme est plus simple, mais le dénouement est-il aussi naturel, aussi vraisemblable ?

La première représentation de cet ouvrage a été reçue plus froidement qu'elle ne le méritait, et celles qui lui ont succédé ne prouvent pas qu'on soit encore disposé à lui rendre plus de justice. Malgré les défauts que nous avons relevés dans le poëme, il offre des détails qui font hon

vre

neur au talent de M. Marmontel; c'est peut-être de tous ses opéras celui dont le style est le moins négligé ; les paroles de plusieurs airs, celles des duo en général sont des modèles de la manière dont les auteurs lyriques doivent traiter ces parties si importantes d'un opéra. Au lieu de suivre le plan tracé par La Mothe, M. Marmontel a voulu se rapprocher davantage de celui de Métastase : la double intrigue admise par ce dernier devait nécessairement partager l'intérêt et distraire de celui que la situation et le malheur de Dircé pouvaient et devaient naturellement inspirer; mais il fallait ne pas oublier peut-être que Métastase travaillait pour un Théâtre où les doubles intrigues sont commandées par l'usage, la volonté des musiciens et la durée d'un spectacle, qu'il serait difficile de remplir par les seuls moyens d'une action simple et une, et qu'un double intérêt sert par la variété qu'il offre à la musique, plaisir que cherchent trop uniquement les Italiens dans leurs opéras. En France, il sera toujours très-difficile de présenter sur nos Théâtres lyriques des actions complexes, parce que la durée de nos spectacles ne permet pas les développemens que demandent deut in trigues pour être claires et pour intéresser. L'auteur de l'opéra d'Andromaque ne l'a fait peut-être avec quelqu'apparence de succès qu'en sacrifiant presque entièrement l'amour bien plus intéressant d'Oreste pour Hermione que celui de Néade pour Ircile à l'amour maternel d'Andromaque pour son fils. La présence de cet enfant, introduit sur la

« AnteriorContinua »