Examen critique de l'histoire de la géographie du nouveau continent et des progrès de l'astronomie nautique au quinzième et seizième siècles, Volum 4

Portada
1857
0 Ressenyes
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 333 - Vidi presso di me un veglio solo, Degno di tanta reverenza in vista, Che più non dee a padre alcun figliuolo. Lunga la barba, e di pel bianco mista Portava a' suoi capegli simigliante , De' quai cadeva al petto doppia lista. Li raggi delle quattro luci sante Fregiavan si la sua faccia di lume, Ch...
Pàgina 47 - Vespuce, négociant florentin, jouit de la gloire de donner son nom à la nouvelle moitié du globe, dans laquelle il ne possédait pas un pouce de terre : il prétendit avoir le premier découvert le continent. Quand il serait vrai qu'il eût fait cette découverte, la gloire n'en serait pas à lui : elle appartient incontestablement à celui qui eut le génie et le courage d'entreprendre le premier voyage.
Pàgina 34 - Questi da' vostri popoli disgiunga. 30. Tempo verrà che fiati d'Ercole i segni Favola vile ai naviganti industri; E i mar riposti, or senza nome, ei regni Ignoti ancor, tra voi saranno illustri. Fia che...
Pàgina 242 - Maestre e compaña e toda otra gente que en ellas son públicamente, que dijesen si tenían dubda alguna que esta tierra no fuese la tierra firme al comienzo de las Indias y fin a quien en estas partes quisiere venir de España por tierra...
Pàgina 12 - ... que la côte de Véraqua faisait partie du Cathai et de la province du Mango, que la grande île de Cuba était « une terre ferme du commencement des Indes, et que de là on pouvait parvenir en Espagne sans traverser les mers... « ... Mais l'amiral mourut fermement persuadé que s'il avait touché à un continent à Cuba, (au cap Alpha et Oméga, cap du commencement et de la fin ), à la côte de Paria et à celle de Véraqua, co continent faisait partie du grand empire du Khatai , c'est-à-dire...
Pàgina 36 - ... possible de faire. Tu verras, de ton côté, en quoi tu peux l'employer, car il parlera et mettra tout en œuvre ; je veux que ce soit secrètement, afin que l'on ne soupçonne rien. Quant à moi, je lui ai dit tout ce que je pouvais lui dire sur nos intérêts.
Pàgina 35 - Il a toujours eu le désir de m'être agréable : c'est tout à fait un homme de bien ; la fortune lui a été contraire, comme à beaucoup d'autres. Ses travaux ne lui ont pas porté profit comme il avait droit de s'y attendre.
Pàgina 303 - ... uno cavo di terra , che Ptolomeo nomina il Cavo * di Cattegara ( che è giunto * con il Sino magno ) che per mia opinione, non stava molto discosto da esso...
Pàgina 194 - Nos parece que seria bien que llevasedes con vos un buen Estrologo, y nos parescia que seria bueno para esto Fray Antonio de Marchena, porque es buen Estrologo, y siempre nos parecio que se conformaba con vuestro parecer.
Pàgina 40 - Il résulte des recherches d'A. de Humboldt que pour le moins, le nom d'Amérique a été inventé et répandu à l'insu de Vespucci. Ce n'est qu'une réunion fortuite de circonstances qui a valu à cet homme relativement obscur la célébrité dont il jouit. Le prénom de Vespucci n'était pas jusqu'en 1504 Améric mais Albérico, prénom chrétien parfaitement connu auquel on a substitué le nom inconnu en Europe cTAmérigo...

Informació bibliogràfica