Histoire de Fénélon: composée sur les manuscrits originaux, Volum 3

Portada
Giguet et Michaud, 1808
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 358 - La distinction réelle et l'entière dissemblance de nature de ces deux êtres étant ainsi établies , on ne doit nullement s'étonner que leur union , qui ne consiste que dans une espèce de concert ou de rapport mutuel entre les pensées de l'un...
Pàgina 445 - J'ai reçu la condamnation de mon livre avec la simplicité la plus absolue. Je n'ai jamais été un seul moment en ma vie, sans avoir pour la personne du Roi la plus vive reconnaissance, le zèle le plus ingénu, le plus profond respect et l'attachement le plus inviolable. Je prends la liberté 326 de demander à Sa Majesté deux grâces, qui ne regardent ni ma personne, ni aucun des miens.
Pàgina 243 - Dieu vient de frapper un grand coup('); » mais sa main est souvent miséricordieuse, jus» que dans ses coups les plus rigoureux. Nous » avons prié dès le premier jour; nous prierons » encore. La mort est une grâce en ce qu'elle est ,, la fin de toutes les tentations : elle épargne la » plus redoutable de toutes les tentations d'ici » bas, quand elle enlève un prince avant qu'il
Pàgina 427 - Unissons-nous de cœur à celui que nous regrettons. Il nous voit , il nous aime , il est touché de nos besoins , il prie pour nous. Il vous dit encore d'une voix...
Pàgina 219 - Vous me direz que D[ieu] soutiendra la France; mais je vous demande où en est la promesse. Avez-vous quelque garant pour des miracles ? Il vous en faut sans doute, pour vous soutenir comme en l'air. Les méritez-vous, dans un temps où votre ruine prochaine et totale ne peut vous corriger...
Pàgina 460 - Ses manières y répondaient dans la même proportion, avec une aisance qui en donnait aux autres, et cet air et ce bon goût qu'on ne tient que de l'usage de la meilleure compagnie et du grand monde, qui se trouvait répandu de soi-même dans toutes ses conversations...
Pàgina 193 - ... une vaste hospitalité, et qui, pour la table, les meubles et les équipages, demeurait dans les justes bornes de sa place ; également officieux et modeste, secret dans les assistances qui...
Pàgina 453 - ... primés par mes soins , et reconnus par moi » pendant ma vie. Les autres pourraient, ou » n'être pas de moi, ou m'être attribués sans » fondement , ou être mêlés avec d'autres écrits » étrangers, ou être altérés par des copistes. A » Dieu ne plaise que je prenne ces précautions » par une vaine délicatesse pour ma personne. » Je crois seulement devoir au caractère épisco...
Pàgina 234 - Quelle apProche d'un triomphe sûr et complet, et quel puissant rayon de lumière vint à percer tout à coup une demeure de ténèbres ! Confiné depuis douze ans dans son diocèse , ce prélat y vieillissait sous le poids inutile de ses espérances, et voyait les années s'écouler dans une égalité qui ne pouvait que le désespérer. Toujours odieux au roi , à qui personne n'osait...
Pàgina 446 - On ne peut rien voir de plus apostolique et de plus vénérable. Si Sa Majesté veut bien faire entendre à mon successeur qu'il vaut mieux qu'il conclue avec ces messieurs ce qui est déjà si avancé, la chose sera bientôt finie.

Informació bibliogràfica