Dictionnaire historique, littéraire et bibliographique des Françaises, et des étrangères naturalisées en France: connues par leurs écrits ou par la protection qu'elles ont accordée aux gens de lettres, depuis l'établissement de la monarchie jusqu'à nos jours : dédié au premer Consul

Portada
De l'imprimerie de Gillé, 1804 - 546 pàgines
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Continguts

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 74 - Moi-même, pour tout fruit de mes soins superflus, Maintenant je me cherche, et ne me trouve plus': Mon arc, mes javelots, mon char, tout m'importune...
Pàgina 219 - J'en sais une chérie et du monde et de Dieu, Humble dans les grandeurs, sage dans la fortune, Qui gémit, comme Esther, de sa gloire importune, Que le vice lui-même est contraint d'estimer.
Pàgina 193 - Qu'un ami véritable est une douce chose ! Il cherche vos besoins au fond de votre cœur; II vous épargne la pudeur De les lui découvrir vous-même Un songe, un rien, tout lui fait peur Quand il s'agit de ce qu'il aime.
Pàgina 306 - Nanteuil , en faisant mon image , A de son art divin signalé le pouvoir ; Je hais mes traits dans mon miroir , Je les aime dans son ouvrage.
Pàgina 313 - Le faux est toujours fade, ennuyeux, languissant; Mais la nature est vraie , et d'abord on la sent : C'est elle seule en tout qu'on admire et qu'on aime.
Pàgina 45 - Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage, Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage : Polissez-le sans cesse et le repolissez ; Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.
Pàgina 88 - Peut-on la présenter? oh! très bien, j'en réponds. Tout lui plaît, tout convient à son vaste génie : Les livres, les bijoux, les compas, les pompons...
Pàgina 293 - Nous étions tous attentifs autour d'elle dans une espèce d'admiration et de stupeur. Sa conversation était sérieuse sans être froide; elle s'exprimait. avec une pureté , un nombre et une prosodie , qui faisaient de son langage une espèce de musique dont l'oreille n'était jamais rassasiée. Elle ne parlait jamais des députés qui venaient de périr, qu'avec respect , mais sans pitié efféminée , et leur reprochant même de n'avoir pas pris des mesures assez fortes.
Pàgina 218 - Le roi, qui ne pouvait d'abord s'accoutumer à elle, passa de l'aversion à la confiance , et de la confiance à l'amour. Les lettres que nous avons d'elle sont un monument bien plus précieux qu'on ne...
Pàgina 312 - Qui te surpassera dans l'art de raconter? Ces portraits d'une cour qu'on se plaît à citer, Se retracent chez toi bien mieux que dans l'histoire: Ces héros, dont ailleurs, je n'appris que la gloire, Je les vois, les entends, et converse avec eux, etc.

Informació bibliogràfica