Précis de l'histoire moderne: ouvrage adopte par le conseil de l'université et prescrit pour l'enseignement de l'histoire moderne dans les colléges et dans tous les établissements d'instruction publíque

Portada
Societe Typographique Belge, 1837 - 357 pàgines
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 186 - enseignes, cornettes ou guidons , ne perdez point de vue mon » panache blanc, vous le trouverez toujours au chemin de l'honneur
Pàgina 189 - Participez, mes chers sujets, à cette seconde gloire avec moi, comme vous avez fait à la première. Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés.
Pàgina 190 - L'agriculture est encouragée ; le labourage et le pâturage (disaitSully ), voilà les deux mamelles dont la France est alimentée , les vraies mines et trésors du Pérou.
Pàgina 205 - L'échafaud demeuré solitaire, on enleva le corps: il était déjà enfermé dans le cercueil; Cromwell voulut le voir, le considéra attentivement, et soulevant de ses mains la tête comme pour s'assurer qu'elle était bien séparée du tronc, «C'était là un corps bien constitué, dit-il, et qui promettait une longue vie.
Pàgina 271 - Majesté en mon particulier qu'un repas inutile de mille écus me fait une peine incroyable, et, lorsqu'il est question de millions d'or pour la Pologne, je vendrais tout mon bien, j'engagerais ma femme et mes enfants, et j'irais à pied toute ma vie pour y fournir, s'il était nécessaire.
Pàgina 338 - Pour moi, menacé du naufrage, Je dois, en affrontant l'orage, Penser, vivre et mourir en roi.
Pàgina 167 - Or, suivit ce prince, je vous veux montrer combien la religion que je tiens est plus douce que celle de quoi vous faites profession. La vôtre vous a conseillé de me tuer sans m'ouïr, n'ayant reçu de moi aucune offense; et la mienne me commande que je vous pardonne, tout convaincu que vous êtes de m'avoir voulu homicider sans raison.
Pàgina 189 - Je ne vous ai point appelés, comme faisaient mes prédécesseurs, pour vous faire approuver leurs volontés. Je vous ai assemblés pour recevoir vos conseils, pour les croire, pour les suivre, bref, pour me mettre en tutelle entre vos mains, envie qui ne prend guère aux rois, aux barbes grises et aux victorieux.
Pàgina 256 - Je n'ose rien entreprendre sans y avoir bien pensé ; mais, quand une fois j'ai pris ma résolution, je vais droit à mon but, je renverse tout , je fauche tout, et ensuite je couvre tout de ma robe rouge.
Pàgina 174 - ... me semblant à tout moment, aussi bien veillant que dormant, que ces corps massacrés se présentent à moi, les faces hideuses et couvertes de sang; je voudrais que l'on n'y eus pas compris les imbéciles et les innocents

Informació bibliogràfica