Mémoires sur les journées de septembre, 1792

Portada
 

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 353 - Versailles renferme en ce moment cinq à six mille hommes arrivés des diverses parties du département pour se former en bataillons de volontaires; que, depuis plusieurs jours, des hommes pervers cherchent, par des instigations perfides , à égarer le civisme de ces citoyens , pour les porter à des exécutions sanglantes ; que si , jusqu'à ce moment, les magistrats sont parvenus à déjouer ces manœuvres odieuses, il est à craindre que l'arrivée des prisonniers d'état ne fournisse l'occasion...
Pàgina 190 - Tous les citoyens , sans exception , prêteront individuellement dans leurs sections respectives le serment d'être fidèles à la nation , de maintenir la liberté et l'égalité , et de mourir en les défendant; et il leur sera donné acte de leur serment.
Pàgina 321 - La terreur s'empare de tous les esprits ; on court aux armes ; un cri général se fait entendre : frolons à l'ennemi. Mais... nos ennem.is les plus cruels ne sont pas à Verdun ; ils sont à Paris, dans les prisons. Plusieurs voix répandent ce bruit ; d'autres 1e répètent, l'accréditent.
Pàgina 111 - ... ralliaient tous à ce signal de meurtre et de carnage ; ils voulaient tous avoir part au massacre de chaque victime. Ceux-ci oublièrent notre prison. Je descendis du haut de mon plancher pour associer de nouveau mes craintes et mes espérances à celles de mes généreux compagnons. Quelle fut longue cette nuit affreuse, qui vit couler tant de sang innocent ! La troupe effrénée des massacreurs interrogeait les deux victimes amenées sur ce théâtre de carnage ; elles répondaient avec la...
Pàgina 28 - ... donnait sur l'escalier. Ils nous annoncèrent que notre dernière heure approchait , et nous invitèrent à nous recueillir pour recevoir leur bénédiction. Un mouvement électrique , qu'on ne peut définir, nous précipita tous à genoux, et, les mains jointes, nous la reçûmes.
Pàgina 51 - Vous auriez tort d'avoir peur, dit-il, car actuellement vous êtes sacré pour le peuple; et si quelqu'un vous frappait, il périrait sur-le-champ. Je voyais bien que vous n'étiez pas une de ces chenilles de la liste civile; mais j'ai tremblé pour vous, quand vous avez dit que vous étiez officier du roi. Vous rappelez-vous que je vous ai marché sur le pied?
Pàgina 319 - Aussitôt on lui coupe la tête et les mamelles ; son corps est ouvert; on lui arrache le cœur; sa tête est ensuite portée au bout d'une pique et promenée dans Paris; à quelque distance on traînait son corps. * Les tigres qui venaient de la déchirer ainsi se sont...
Pàgina 165 - ... dénoncé que deux cent soixante gardes sont arrivés hier à midi. Il est fait lecture d'une lettre de la garde nationale de Versailles, dans laquelle elle annonce qu'elle a envoyé quinze cents hommes à SaintCloud , où l'on prétend qu'il ya un rassemblement d'aristocrates, et proteste de son dévouement à la ville de Paris. M. Chaumette est chargé de faire réponse à cette lettre au nom de la commune. Sur le bruit qui s'est répandu que le peuple voulait se porter sur tous les Suisses...
Pàgina 25 - Cazotte, mise à l'Abbaye avec son père, fut reconnue innocente ; mais elle ne voulut pas l'y laisser seul et sans secours : elle obtint la faveur de rester auprès de lui. Arrivèrent ces journées effroyables qui furent les dernières de tant de Français. La veille, mademoiselle Cazotte, par le charme de sa figure, la pureté de son ame, et la chaleur de ses discours, avait su intéresser des Marseillais qui étaient entrés dans l'intérieur de l'Abbaye.
Pàgina 29 - L'âge de ces deux vieillards, leur position audessus de nous, la mort planant sur nos têtes. et nous environnant de toutes parts , tout répandait sur cette cérémonie une teinte auguste et lugubre ; elle nous rapprochait de la Divinité ; elle nous rendait le courage. Tout raisonnement était suspendu, et le plus froid et le plus incrédule en reçut autant d'impression que le plus ardent et le plus sensible. Une demiheure après , ces deux prêtres furent massacrés , et nous entendîmes leurs...

Informació bibliogràfica