Vie de Napoléon Buonaparte,...: précédée d'un tableau préliminaire de la révolution française, Volum 4

Portada
Charles Gosselin, 1827
 

Què en diuen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Continguts

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 86 - Il sera élevé sur les ruines de Lyon une colonne qui attestera à la postérité les crimes et la punition des royalistes de cette ville, avec cette inscription : Lyon fit la guerre à la Liberté ; Lyon n'est plus Le 18e jour du 1er mois l'an 2 de la République française une et indivisible Art.
Pàgina 79 - ... part de MM. Gautier et Nioche , les deux députés en question , tant qu'ils restèrent en leur pouvoir; et ils les obtinrent d'autant plus aisément que les Lyonnais , tout en cherchant à se concilier la faveur de la Convention , n'hésitèrent point à faire punir le jacobin Châlier , qui fût condamné à mort et exécuté , avec un de ses principaux associés nommé Reard. ' » Les malheureux insurgés , à l'effet de soutenir ces actes de vigueur , se mirent sous la direction d'un conseil...
Pàgina 43 - ... habitant dans sa personne ou dans sa maison; ils se bornaient à démolir les murs extérieurs de Bressuire. Dans la maison où j'étais logée, et même dans la chambre où j'étais descendue , il y avait beaucoup de soldats ; je les entendis s'affliger de ne pas avoir de tabac; je leur demandai s'il n'y en avait pas dans la ville. « On en vend bien; mais nous » n'avons pas d'argent ,
Pàgina 45 - Ils auraient sollicité le roi d'honorer une fois de sa présence ce pays sauvage et reculé ; De permettre qu'en mémoire de la guerre, le drapeau blanc flottât toujours sur le clocher de chaque paroisse, et qu'un corps de Vendéens fût admis dans la garde du roi.
Pàgina 62 - ... chercher. Au loin, du côté opposé, on voyait une autre multitude dont on entendait le bruit plus sourd; enfin au milieu était une petite île couverte de monde. Beaucoup d'entre nous comparaient ce désordre , ce désespoir , cette terrible incertitude de l'avenir, ce spectacle immense, cette foule égarée, cette vallée , ce fleuve qu'il fallait traverser , aux images que l'on se fait du redoutable jour du jugement dernier.
Pàgina 57 - Que me reste-t-il donc ? La Vendée. Qui peut m'y « conduire? Le roi d'Angleterre. Insistez de nouveau « sur cet article. Dites aux ministres , en mon nom , « que je leur demande mon trône : tout autre parti, « quel qu'il soit , est dangereux pour ma gloire , dan...
Pàgina 258 - C'était alors que les généraux français attaquaient en colonnes successives, faisant marcher les brigades les unes après les autres , sans égard pour le nombre d'hommes tués. Les assiégés, se voyant forcés sur un point quelconque, par l'impossibilité de repousser sur tous une attaque aussi soutenue et aussi désespérée, regardaient la bataille comme perdue, et finissaient par céder un terrain dont les assaillans achetaient la possession par d'immenses sacrifices.
Pàgina 262 - ... chambre. Quétineau lui dit : « Monsieur, » j'ai bien vu vos volets fermés quand j'ai quitté » Bressuire : vous avez cru qu'on vous oubliait; » mais ce n'est pas par défaut de mémoire que je » vous ai laissé la liberté. » M. de Lescure lui témoigna toute sa reconnaissance , et ajouta : « Vous » êtes libre ; vous pouvez partir, mais je vous engage » à rester avec nous. Vous êtes d'une autre opi» nion : ainsi vous ne combattrez pas ; mais vous » serez prisonnier sur parole...
Pàgina 44 - ... encore une fois votre indulgence pour ce qu'il y aurait de trop débonnaire dans mes nouvelles inspirations. Je suis mal placé pour conserver la liberté de ma raison, la rectitude de mon jugement. Mais vous avez plein pouvoir sur mes feuilles et sur vous-mêmes ; et je vous dirai, comme ce général à ses soldats : « Si j'avance, suivez-moi; si je recule, tuez-moi; si je meurs, vengez-moi!

Informació bibliogràfica