Éléments d'histoire de France

Portada
J. Delalain, 1856 - 113 pàgines
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Pàgines seleccionades

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 77 - Dieu seul , il n'ya puissance en terre , quelle qu'elle soit, spirituelle ou temporelle, qui ait aucun droit sur son royaume, pour en priver les personnes sacrées de nos Rois...
Pàgina 17 - D'autres maisons de moindre apparence étaient occupées par un grand nombre de familles qui exerçaient, hommes et femmes, toutes sortes de métiers , depuis l'orfèvrerie et la fabrique des armes jusqu'à l'état de tisserand et de corroyeur , depuis la broderie en soie et en or jusqu'à la plus grossière préparation de la laine et du lin. La plupart de ces familles étaient gauloises , nées sur la portion du sol que le roi s'était adjugée comme part de conquête, ou...
Pàgina 107 - Altesse Royale, en butte aux factions qui « divisent mon pays et à l'inimitié des plus grandes « puissances de l'Europe, j'ai terminé ma carrière « politique, et je viens, comme Thémistocle, « m'asseoir au foyer du peuple britannique. Je « me mets sous la protection de ses lois, que je « réclame de Votre Altesse Royale comme du plus « puissant, du plus constant et du plus généreux
Pàgina 106 - Soldats ! venez vous ranger sous les drapeaux de votre chef. Son existence ne se compose que de la vôtre, ses droits ne sont que ceux du peuple et les vôtres : son intérêt, son honneur, sa gloire, ne sont autres que votre intérêt, votre honneur, et votre gloire.
Pàgina 95 - ... c'est en ma personne seule que réside la puissance souveraine, dont le caractère propre est l'esprit de conseil, de Justice et de raison...
Pàgina 55 - Dix mille hommes pleuraient.... Quelques Anglais seuls riaient ou tâchaient de rire. Un d'eux , des plus furieux , avait juré de mettre un fagot au bûcher ; elle expirait au moment où il le mit, il se trouva mal ; ses camarades le menèrent à une taverne pour le faire boire et reprendre ses esprits ; mais il ne pouvait se remettre : « J'ai vu, disait-il hors de lui-même, j'ai « vu de sa bouche , avec le dernier soupir , s'envoler une coK lombe. » D'autres avaient lu dans les flammes le mot...
Pàgina 106 - ... intérêt, son honneur, sa gloire, ne sont autres que votre intérêt, votre honneur et votre gloire. La victoire marchera au pas de charge; l'aigle avec les couleurs nationales, volera de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame...
Pàgina 19 - ... convertie à la foi catholique , libre d'hérésie ; lorsqu'elle était encore sous une croyance barbare, avec l'inspiration de Dieu , recherchant la clef de la science ; selon la nature de ses qualités , désirant la justice, gardant la piété ; la toi salique fut dictée par les chefs de cette nation, qui en ce temps commandaient chez elle.
Pàgina 19 - forte sous les armes , ferme dans les traités de paix , profonde « en conseil , noble et saine de corps, d'une blancheur et d'une « beauté singulière , hardie , agile et rude au combat , depuis
Pàgina 105 - J'ai donc sacrifié tous nos intérêts à ceux de la patrie : je pars. Vous, mes amis, continuez de servir la France. Son bonheur était mon unique pensée; il sera toujours l'objet de mes vœux! Ne plaignez pas mon sort; si j'ai consenti à me...

Informació bibliogràfica