Cerca Imatges Maps YouTube Notícies Gmail Drive Calendar Més »
Inicia la sessió
Llibres Llibres
" Eh ! monsieur, j'ai assez souf« fcrt ; je ne crains pas la mort ; par grâce, donnez-la-moi ici. « Ces paroles le rendirent immobile ; mais son camarade, en le regardant et en lui disant : « Allons donc ! « le décida. Il l'enleva, le mit sur ses... "
Histoire du directoire - Pàgina 545
per Adolphe Granier de Cassagnac - 1852
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Histoire de la guerre civile en France, et des malheurs qu'elle a ..., Volum 2

Pierre Jean Baptiste Nougaret - 1803
...l'arrêta par ces paroles qu'il prononca d'une voix mourante : « Eh ! mon» sieur , j'ai assez souffert ; je ne crains pas » la mort : par grâce , donnez-la-moi...Ces paroles le rendirent immobile; mais son camarade lui fit honte de ce sentiment de pitié; il enleva le moribond, le mit sur ses épaules et le porta...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Histoire particulière des événements qui ont eu lieu en France, pendant les ...

Pierre Anne Louis de Maton de la Varenne - 1806 - 541 pàgines
...paroles le rendirent immobile; a. mais son camarade, en le regardant, et ëa lui disant : Allons do tic , le décida. Il l'enleva , le mit sur ses épaules et fut le portée dans la rue , où il reçut la mort » Nous nous regardions sans proférer und parole; nous...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Mémoires sur les journées de septembre, 1792

François de Jourgniac Saint-Méard, ..... marquise Fausse-Lendry, Antoine Gabriel Aimé Jourdan - 1823 - 372 pàgines
...malheureux l'arrêta, en lui disant d'une voix mourante : « Eh ! Monsieur, M j'ai assez souffert ; je ne crains pas la mort; par » grâce , donnez-la-moi...et fut le porter dans la rue où il reçut la mort (2) J'ai les yeux si pleins de larmes, que je ne vois plus ce que j'écris. Nous nous regardions sans...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Collection des mémoires relatifs à la Revolution française, Volum 38

1823
...malheureux l'arrêta , en lui disant d'une voix mourante : « Eh ! Monsieur, w j'ai assez souffert ; je ne crains pas la mort ; par » grâce , donnez-la-moi...et fut le porter dans la rue où il reçut la mort (2). ..... J'ai les yeux si pleins de larmes, que je ne vois plus ce que j'écris. Nous nous regardions...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Collection des mémoires relatifs à la Révolution française, Volum 48

Saint Albin Berville, François Barrière - 1823
...malheureux l'arrêta, en lui disant d'une voix mourante : « Eh ! Monsieur, M j'ai assez souffert ; je ne crains pas la mort ; par » grâce , donnez-la-moi...et fut le porter dans la rue où il reçut la mort (2) J'ai les yeux si pleins de larmes , que je ne vois plus ce que j'écris. Nous nous regardions sans...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Mémoires sur les journées de septembre 1792

François de Jourgniac Saint-Méard - 1823 - 372 pàgines
...je ne crains pas la mort; par » grâce, donneÂ-la-rnoi ici. » Ces paroles le rendirent immobile J mais son camarade, en le regardant et en lui disant...et fut le porter dans la rue où il reçut la mort (2) J'ai les yeux si pleins dé larmes ^ que je ne vois plus ce que j'écris. Nous nous regardions...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Chronique du crime et de l'innocence ... empoisonnemens, assassinats ...

Jean-Baptiste-Joseph Champagnac - 1833
...mort ; de grâce , donnez-la moi ici. Ces mots parurent attendrir l'assassin , qui resta un moment immobile; mais son camarade , en le regardant, et en lui disant : Allons donc, le décida. Le malheureux Reding fut enlevé , porté et jeté dans la rue , où il reçut la mort. A mesure que...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Le Correspondant, Volum 9

1845
...l'assassin immobile; mais son compagnon, « sans doute plus endurci, lui dit: « — Allons donc ! «Il le décida; il l'enleva, le mit sur ses épaules, et fut le porter dans la a rue, où il reçut la mort. » Les prisonniers se regardaient entre eux sans oser se parler ; ils...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Mémoires sur les journées de septembre 1792

François de Jourgniac Saint-Méard - 1858 - 313 pàgines
...ce matheureux l'arrêta en lui disant d'une voix mourante : « Eh! « Monsieur, j'ai assez souffert; je ne crains pas la mort; par « grâce , donnez-la-moi...le décida. Il l'enleva, le mit sur ses épaules, (1) « Quelques jours avant le 2 septembre, mademoiselte Cazotte, « mise à l'Abbaye avec son père...
Visualització completa - Sobre aquest llibre

Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant ..., Volum 18

1858
...malheureux l'arrêta en lui disant d'une voix mourante : « Eh ! « Monsieur, j'ai assez souffert; je ne crains pas la mort; par « grâce, donnez-la-moi...le décida. Il l'enleva, le mit sur ses épaules, (i) « Quelques Jours avant le 2 septembre, mademoiselle Cazotte, « mise à l'Abbaye avec son père...
Visualització completa - Sobre aquest llibre




  1. La meva col·lecció
  2. Ajuda
  3. Cerca de llibres avançada
  4. Baixeu EPUB
  5. Descarrega PDF