Oeuvres, Volum 4

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 253 - et gravez en toute sorte; leurs chevaux forts et « adroits, bardez et caparaçonnez de bardes et lames « d'acier légères et riches, ou de mailles fortes et « déliées, couvertes de veloux, draps d'or et d'ar...
Pàgina 144 - Il n'entre pas dans le cadre que nous nous sommes tracé de raconter les événements qui eurent lieu alors.
Pàgina 77 - Vers le milieu du xve siècle, paraissent sur la scène du monde trois grandes figures historiques qui, chacune, sous le point de vue politique comme sous le point de vue militaire, ont leur caractère particulier. Ce sont Louis XI, Charles le Téméraire et le peuple suisse. Louis XI représente le pouvoir royal domptant les grands vassaux, organisant de puissantes forces militaires, et cherchant à introduire dans le gouvernement et dans l'administration l'unité qu'il fallut encore plus de 300...
Pàgina 159 - ... quenet pour ce qu'ils estoient mieux armés pour « soutenir un gros faict qu'un piéton qui est tout « nud. » Nous reviendrons plus tard sur ces exemples, qui prouvent combien on attachait d'importance aux armes défensives pour résister aux coups de feu.
Pàgina 141 - Bourgogne, de bien aspres. Nous n'allions point plus fort que ces grosses pièces d'artillerie, où souvent y avoit à besongner à leurs affaires, et grande faute de chevaux, mais à toute heure qu'il en estoit besoin, s'en recouvroit en l'ost, par les gens-debien, qui volontiers les bailloient, et ne se perdit...
Pàgina 47 - ... si longuement demeurer que je y ai grossement dépendu du mien, et y pense avoir tant fait que assez brièvement je serai sire de la ville et du châtel de Calais. Si je ne suis mie conseillé de tout faire à sa devise et à son aise, ni éloigner ce que j'ai conquis, ce que j'ai tant desiré et comparé (payé).
Pàgina 297 - ... cèrent à prendre l'espouvante; les royaux , la teste « baissée, poursuivirent leur pointe, et en mesme « temps, ceux de la ville de Senlis, qui voyoient le « combat de dessus leurs murailles, sortirent et « renversèrent les premières barricades ; l'espou* vante estant au camp de l'union, ce ne fut plue • qu'une desroute générale.
Pàgina 252 - Champagne etBoulongne , avec d'autres nouveaux capitaines dressez au commencement de ces guerres, sans y comprendre aucuns braves soldats et jeunes gentilshommes de maison, lesquels y estoient pour leur plaisir et sans solde du Roy : complet, de quinze à seize mille hommes, desquels estoient de neuf à dix mille armez de corselets, avec les bourguignottes à...
Pàgina 221 - ... de lances et de canon, qu'il n'en réchappa la queue d'un, car tout le camp vint à la huée sur ceux-là, et se rallièrent sur ,eux ; et sur -cela iismes semblant de marcher aux autres, lesquels se mirent en désordre, et laissèrent leur : artillerie, et s'enfuirent à Milan; et...
Pàgina 74 - ... bon. Tous les archiers dudit comte marchoient à pied devant luy et en mauvais ordre; combien que mon advis est, que la souveraine chose du monde pour les batailles, sont les archiers, mais qu'ils soient à milliers, car en petit nombre ne valent rien, et que ce soient gens mal...

Informació bibliogràfica