Œuvres complètes, Volum 5

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 255 - Romains, j'aime la gloire , et ne veux point m'en taire ; Des travaux des humains c'est le digne salaire. Sénat, en vous servant il la faut acheter: Qui n'ose la vouloir, n'ose la mériter.
Pàgina 8 - Il est des nœuds secrets, il est des sympathies, Dont par le doux rapport les âmes assorties S'attachent l'une à l'autre, et se laissent piquer Par ces je ne sais quoi qu'on ne peut expliquer.
Pàgina 258 - S'il n'est pas vertueux, ma voix le force à l'être. Un courage indompté, dans le cœur des mortels, Fait ou les grands héros ou les grands criminels. Qui du crime à la terre a donné les exemples, S'il eût aimé la gloire, eût mérité des temples. Catilina lui-même, à tant d'horreurs instruit, Eût été Scipion, si je l'avais conduit.
Pàgina 9 - Oui, oui, redoutez tout après un tel outrage, Je ne suis plus à moi, je suis tout à la rage: Percé du coup mortel dont vous m'assassinez, Mes sens par la raison ne sont plus gouvernés; Je cède aux mouvements d'une juste colère, Et je ne réponds pas de ce que je puis faire.
Pàgina 197 - Home sauvée, lorsque nous jouâmes cette pièce nu mois d'août 1750, sur le théâtre de madame la duchesse du Maine , au château de Sceaux. Je ne crois pas qu'il soit possible de rien entendre de plus vrai , de plus pathétique et de plus enthousiaste que M. de Voltaire dans ce rôle. C'était en vérité Cicéron lui-même, tonnant à la tribune aux harangues contre le destructeur de la patrie , des lois, des mœurs et de la religion.
Pàgina 226 - L'heureux Catilina puisse enchaîner César. Tu m'as vu ton ami , je" le suis, je veux l'être; Mais jamais mon ami ne deviendra mon maître.
Pàgina 405 - Quant au genre de la pièce, il est dans le haut comique, mêlé au genre de la simple comédie. L'honnête homme y sourit de ce sourire de l'âme, préférable au rire de la bouche. Il ya des endroits attendrissants jusqu'aux larmes...
Pàgina 415 - Cependant je rends service à l'État, j'écris plus de feuilles que personne , je fais enchérir le papier... et à moi rien! Je voudrais me venger de tous ceux à qui on croit du mérite. Je gagne déjà quelque chose à dire du mal ; si je puis parvenir à en faire, ma fortune est faite. J'ai loué des sots, j'ai dénigré les talents ; à peine y at-il de quoi vivre. Ce n'est pas à médire, c'est à nuire qu'on fait fortune.
Pàgina 190 - Dans vos plus grands excès vous soit toujours sacrée. En vain vous me frappez d'un son mélodieux, Si le terme est impropre ou le tour vicieux : Mon esprit n'admet point un pompeux barbarisme, Ni d'un vers ampoulé l'orgueilleux solécisme. Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain.
Pàgina 109 - Plistène un sanglant héritage , Joindre un droit légitime aux droits des assassins. Et m'unir aux forfaits par les nœuds les plus saints. Ah! si j'ai quelques droits, s'il est vrai qu'il les craigne, Dans ce sang malheureux que sa main les éteigne; Qu'il achève à vos yeux de déchirer mon sein : Et si ce n'est assez, prêtez-lui votre main : Frappez; joignez Electre à son malheureux frère; Frappez, dis-je : à vos coups je connaîtrai ma mère. CLYTEMNESTRE. Ingrate , c'en est trop , et...

Informació bibliogràfica