Œuvres complètes, Volum 26

Portada
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 70 - Croyez-vous qu'il soit impossible que Dieu soit infini et sans parties? Je veux donc vous faire voir une chose indivisible et infinie : c'est un point, se mouvant partout d'une vitesse infinie, car il est en tous lieux, tout entier dans chaque endroit. » Un point mathématique qui se meut! juste ciel! un point qui n'existe que dans la
Pàgina 121 - pour toute garde Un Suisse avec sa hallebarde Peint sur la porte du château. M. Hubner assure qu'à Orange il parut une couronne d'or au ciel en plein midi, lorsque Guillaume, prince d'Orange, depuis roi d'Angleterre, reçut l'hommage des habitants de cette ville, « et que c'est pourquoi il eut toujours beaucoup de bienveillance pour elle
Pàgina 490 - Des Barreaux le fameux sonnet qui finit ainsi : Tonne, frappe, il est temps; rends-moi guerre pour guerre. J'adore en périssant la raison qui t'aigrit; Mais dessus quel endroit tombera ton tonnerre, Qui no soit tout couvert du sang de Jésus-Christ? Ce sonnet ne vaut rien du tout. Jésus-Christ en vers n'est pas tolérable; rends-moi guerre n'est pas français; guerre pour
Pàgina 482 - que d'autres hommes ont été persécutés, poursuivis, mis à mort, pour quelques paroles équivoques. Quelquefois l'un se brise où l'autre s'est sauvé, Et par où l'un périt un autre est conservé. (Cinna, acte II, scène i.) Le Conte du Tonneau* du doyen Swift est une imitation des Trois Anneaux. La fable de ces trois anneaux est fort ancienne
Pàgina 126 - Appel à la raison', et il faut avouer que la raison doit être bien étonnée qu'on soumette un pareil procès à son tribunal. 1. Appel à la raison des écrits et libelles publiés par la passion contre les jésuites de France; Bruxelles,
Pàgina 138 - la cour. Les galants y voyaient double profit à faire : Leur bien premièrement, et puis le mal d'autrui 1 . Vous vous trompez, messieurs, on a plus de discernement à Versailles et à Paris que vous ne croyez ; et ceux quibus est
Pàgina 364 - Vraiment il ferait beau voir nos princesses, nos duchesses, madame la chancelière, madame la première présidente, et toutes les dames de Paris, donner dans l'église NotreDame leurs faveurs pour un écu au premier batelier, au premier fiacre qui se sentirait du goût pour cette auguste cérémonie ! Je sais que les mœurs asiatiques diffèrent des nôtres,
Pàgina 17 - 1 était pour les ridicules: on me les donne, mais je ne les prends point. » Non-seulement Voltaire ne les prenait point, fussent-ils de lui, mais il les repoussait avec indignation,et quelquefois les dénonçait aux puissances. Ce procédé voltairien est assez connu pour que nous n'ayons pas besoin d'insister. Dans la déclaration publique ci-après du 29 décembre
Pàgina 116 - martel, Que d'entasser injure sur injure, Rimer de rage une lourde imposture*, Et se cacher ainsi qu'un criminel. Chacun connaît son jaloux naturel, Le montre au doigt comme un fou solennel Et ne croit pas, en sa bonne écriture,
Pàgina 533 - Vos catholiques romains ont poussé leur catholique extravagance jusqu'à dire qu'ils changent ce morceau de pâte en Dieu par la vertu de quelques mots latins, et que toutes les miettes de cette pâte deviennent autant de dieux créateurs de l'univers. Un gueux qu'on aura fait prêtre, un moine sortant des bras d'une prostituée, vient pour

Informació bibliogràfica