OEuvres complètes de Voltaire: Correspondance (années 1776-1778, nos. 9751-10372) (cont'd) Bibliographie [par Georges Bengescu] 1882

Portada
Garnier frères, 1882
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 32 - S'il était sorti de mon école, il ne se serait point fait catholique, et il n'aurait pas vendu ses sujets aux Anglais, c comme on vend du bétail pour le faire égorger.
Pàgina 46 - S'il ne vous a pas mis en colère , je vous tiens pour un homme impassible. Ce qu'il ya d'affreux , c'est que le monstre a un parti en France ; et pour comble de calamité et d'horreur , c'est moi qui autrefois parlai le premier de ce Shakespeare ,• c'est moi qui le premier montrai aux Français quelques perles que j'avais trouvées dans son énorme fumier. Je ne m'attendais pas que je servirais un jour à fouler aux pieds les couronnes de Racine et de Corneille , pour en orner k front d'un histrion...
Pàgina 136 - Le secrétaire juif nommé Guénée n'est pas sans esprit et sans connaissances, mais il est malin comme un singe, il mord jusqu'au sang en faisant semblant de baiser la main.
Pàgina 323 - Chose ne leur parut à tous plus salutaire, La difficulté fut d'attacher le grelot. L'un dit, Je n'y vas point, je ne suis pas si sot : L'autre, Je ne saurais.
Pàgina 318 - France; c'est une rapsodie informe, des raisonnements sans dialectique, et d'idées chimériques qu'on ne saurait pardonner qu'à un homme qui écrit dans l'ivresse, et non à un homme qui se donne pour un penseur. S'il se fait folliculaire à Amsterdam ou bien à Leyde, il pourra y gagner de quoi subsister, sans sacrifier sa liberté aux caprices d'un despote en venant s'établir ici. Il ya eu des exjésuites à Paris, qui, après la suppression de l'ordre, se sont faits fiacres. Je n'ose proposer...
Pàgina 46 - ; c'est moi qui le premier montrai aux Français quelques perles que j'avais trouvées dans son énorme fumier. Je ne m'attendais pas que je servirais un jour à fouler aux pieds les couronnes de Racine et de Corneille. pour en orner le front d'un histrion barbare. Tâchez, je vous prie, d'être aussi en colère que moi; sans quoi, je me sens capable de faire un mauvais coup.
Pàgina 228 - Si vous en parlez jamais, si jamais le nom de ces petits pâtés sort de votre bouche, je reviendrai du fond des enfers vous tirer par les pieds. En attendant, je prie Dieu qu'il vous ait en sa sainte et digne garde.
Pàgina 101 - ... je m'en rapporte toujours à la nature qui en sait plus que nous et je me défie de tous les systèmes. Je ne vois que des gens qui se mettent sans façon à la place de dieu, qui veulent créer un monde avec la parole. Les prétendus lits de coquilles qui couvrent le continent, le corail formé par...
Pàgina 300 - En voici les raisons. On ne trouve dans nos contrées aucun catholique lettré, si ce n'est parmi les jésuites; nous n'avions personne capable de tenir les classes; nous n'avions ni pères de l'Oratoire, ni puristes*; le reste des moines est d'une ignorance crasse: il fallait donc conserver les jésuites, ou laisser périr toutes les écoles.
Pàgina 197 - Et cette illusion pour quelque temps répare Le défaut des vrais biens que la nature avare N'a pas accordés aux humains.

Informació bibliogràfica