Bibliothèque historique: ou, Recueil de matériaux pour servir à l'histoire du temps, Volum 9

Portada
Delaunay, Pélicier, Eymery, 1819
 

Què opinen els usuaris - Escriviu una ressenya

No hem trobat cap ressenya als llocs habituals.

Altres edicions - Mostra-ho tot

Frases i termes més freqüents

Passatges populars

Pàgina 13 - Exercerai-je l'acte d'un grand protectorat , en prononçant entre le père et le fils ? Il me semble difficile de faire régner Charles IV : son gouvernement et son favori sont tellement dépopularisés , qu'ils ne se soutiendraient pas trois mois. » Ferdinand est l'ennemi de la France , c'est pour cela qu'on l'a fait roi ; le placer sur le trône sera servir les factions qui , depuis vingt-cinq ans, veulent l'anéantissement de la France. Une alliance de famille serait un faible lien.
Pàgina 95 - L'écrivain le plus dévoué à la cause du patriotisme est sujet à être accusé; souvent on le soupçonne pour la plus légère omission, parce qu'on ne songe pas combien il est difficile qu'un travail aussi rapide et aussi compliqué que le nôtre atteigne toujours...
Pàgina 15 - J'ordonne que la discipline soit maintenue de la manière la plus sévère ; point de grâce pour les plus petites fautes. L'on aura pour l'habitant les plus grands égards ; l'on respectera principalement les églises et les couvents.
Pàgina 15 - Bayonne, je puis passer les Pyrénées, et, me fortifiant vers le Portugal, aller conduire la guerre de ce côté. « Je songerai à vos intérêts particuliers, n'y songez pas vous-même... Le Portugal restera à ma disposition... Qu'aucun projet personnel ne vous occupe et ne dirige votre conduite, cela me nuirait et vous nuirait encore plus qu'à moi.
Pàgina 13 - Je pense qu'il ne faut rien précipiter, qu'il convient de prendre conseil des événements qui vont suivre Il faudra fortifier les corps d'armée qui se tiendront sur les frontières du Portugal et attendre » Je n'approuve pas le parti qu'a pris VAI de s'emparer aussi précipitamment de Madrid.
Pàgina 230 - ... faire grâce. Enfin la République française, couverte de gloire au dehors et commandant le respect aux puissances de l'Europe, commençait à devenir un problème en France. « Tout cela eût pu n'être qu'un égarement passager de l'esprit public, ou plutôt, tout cela n'eût pas existé un seul jour si les deux premières autorités constituées s'étaient montrées unanimes dans la résolution de maintenir la République ; mais la division était au Directoire ; mais dans le Corps législatif...
Pàgina 15 - pas que d'aucun côté il soit brûlé une amorce. " Laissez Solano dépasser Badajoz, faites-le ' observer ; " donnez vous-même l'indication des marches de mon armée " pour la tenir toujours à une distance de plusieurs lieues " des corps espagnols. Si la guerre s'allumait, tout serait " perdu. " C'est à la politique et aux négociations qu'il appartient " de décider des destinées de l'Espagne. Je vous recom" mande d'éviter des explications avec Solano comme avec " les autres( généraux...
Pàgina 549 - L'attentat ou le complot dont le but sera , soit d'exciter la guerre civile en armant ou en portant les citoyens ou habitans à s'armer les uns contre les autres , Soit de porter la dévastation , le massacre et le pillage dans une ou plusieurs communes , Seront punis de la peine de mort, et les biens des coupables seront confisqués.
Pàgina 15 - L'armée évitera toute rencontre, soit avec des corps de l'armée espagnole, soit avec des détachements : il ne faut pas que, d'aucun côté, il soit brûlé une amorce. « Laissez Solano dépasser Badajoz; faites-le observer; donnez vous-même l'indication des marches de mon armée, pour la tenir toujours à une distance de plusieurs lieues des corps espagnols. Si la guerre s'allumait, tout serait perdu. « C'est à la politique et aux négociations qu'il...
Pàgina 12 - L'aristocratie et le clergé sont les maîtres de l'Espagne. S'ils craignent pour leurs privilèges et pour leur existence, ils feront contre nous des levées en masse qui pourront éterniser la guerre. J'ai des partisans ; si je me présente en conquérant, je n'en aurai plus. « Le prince de la Paix est détesté , parce qu'on l'accuse d'avoir livré l'Espagne à la France; voilà le grief qui a servi l'usurpation de Ferdinand.

Informació bibliogràfica