Imatges de pàgina
PDF

le sien. Les chrétiens. aceeptentla peine de mort, mais en la déclarant inique; ils se croient souillés par la vue d’un supplice, et interdisent le sacerdoce à quiconque a tué ou exercé le droit du sang (l), élevant ainsi au plus haut point le caractère de l’homme, non plus seulement lorsqu’il est enveloppé dans la toge sénatoriale ou dans le manteau philosophique, ou décoré de Panneau équestre , mais encore lorsqu'il est pauvre, ignorant, nu , coupable même. C’est un homme , cela suffit.

Cette résistance muette, mais constante, révéla la vigueur du christianisme. Constantin eut le mérite de la reconnaître, et d’accepter de bon gré ce que ses successeurs auraient été, avec le temps, obligés de subir par force.

Mais avant que cette lutte de trois siècles cessât entre les chrétiens d'une part, les Césars et leurs bourreaux de l’autre, une autre avait commencé. L'0rient et l’Occident se trouvent, dans les écoles , en face du christianisme, qui, s'étendant sur tous les hommes et sur tous les intérêts , devait rencontrer naturellement Heaucoup et d’incessantes contradictions. Alors des sectes judaïsantes, des sectes judaïques , des sectes orientales favorables ou contraires aux Hébreux , des sectes chrétiennes favorables ou contraires à l’ascétisme, acceptant ou combattant la théosophie asiatique , commencent la plus noble lutte que le monde ait jamais vue; c’est la lutte de l'esprit entre la théologie ancienne et la nouvelle, entre la mythologie poétique et la religion morale, entre Fantiquité a son déclin et l’ère nouvelle qui s’ouvre.

Il en arriva donc de la doctrine évangélique comme de toutes les innovations: traitée d'abord de songe et de folie , on en reconnaît ensuite la sublimité,mais en l’accusant de plagiat, en voulant que toutes ses vérités proviennent de l’Égypte, de l’Inde et de I’Académie; enfin on en adopte tous les principes, et l’on persiste néanmoins a la combattre. Mais quoi! l’épée ne pèse plus dans la balance, et l’autorité des Césars, a l’apogée de sa force , ne prétend plus déterminer la croyance, tant a eu d’efficacité la parole qui distingua les'droits du glaive de ceux de la pensée.

Dans son dépit de se voir contredite, la vieille littérature semble emprunter aux tombeaux une vie artificielle, et s’obstine avec énergie a éveiller des souvenirs fantastiques, a embellir le passé, à

(1) Saint Ambroise, pour se montrer indigne de Pépiscopat, assista à un jugement qui entralnait la peine de mort.

Pétreindre avec ténacité quand il lui échappe des mains. Cette renaissance tardive des lettres et de la philosophie est à ranger au nombre des plus singuliers phénomènes de l'histoire. L'art du style, qui, aux jours dcPériclès etd’Auguste, élevait certains hommesà une grande distance au-dessusdes autres, était perdu ;et il n'est pl us question pour les écrivains de cette perfection artistique qui fait tracer à chacun son sillon propre dans le champ de la culture intellectuelle. A l'heure qu'il est, la forme est négligée pour le fond ; ce sont deux armées compactes qui, se livrant bataille sur le champ de la pensée humaine , agissent uniformément, l’une pour défendre, l’autre pour renverser le monde ancien.

La société païenne avait pour elle toutes les institutions favorables au progrès des idées et au développement des esprits; la société nouvelle au contraire en était entièrement dénuée , elle devait faire dériver tout d'une volonté persévérante, de la pureté de ses croyances, de leur empire sur lcs esprits, du besoin qu’elles avaient de se propager, de prendre possession du monde.

Et cependant la victoire ne demeure pas longtemps douteuse; tout annonce que la société antique est frappée au cœur. Seulement, comme ces héros du moyen âge, quicontinuaient à combattre trois jours après leur mort, elle se soutient encore par sa propre masse; païenne au fond, lors même qu’elle s'est faite chrétienne à l'extérieur, elle prolonge une‘ existence tout artificielle, jusqu'à ce que

' les barbares viennent brûler les restes de cet immense cadavre,

afin que sa putréfaction n'ait pas à infecter la terre.

m! nu CINQUIÈME vonume.

[graphic][merged small][merged small][graphic]

LIVRE V].
SIXIÈME ÉPOQEE.

ChapltreL-Revue dumonde . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Pages. l

Asie en deçà du Taurus.première région. . . . . . . . . . . . . . . . .. 2

Deuxième........... . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 8

Troisième. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 . . . . . . . . . . . .. 4

Quatrième. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . s

Asie au delàdu Tàurus . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 6

EUROPE.

Espagne............. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1l

Gaules...... . . . . . . . . . . . . . ...................12

Brelagne......... l3

lrlandmltalie . . . . u

Germanie................ . . . . l6

Idem occidentale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . la

lllyñe......................... . . . . I9

Grèce . . . . . . . . . . . . . . .. 2o

Chapllre lin-Tibère . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 24

Sonadministralionn”.........,...... 3l

Accusations . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 33

Séjan . . . . . . . . . . 37

Chapitre lll. -- Caligula . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . u.

Députation des Hébreux . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 52

Mort de Caligula. Claude. . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 68

Son goûtpourlesjugements . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . sa

Morldeclaude. .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .' 6l

Chapitrellh-Néronu”......À...,........... a2

Incendie denomtuPalais d'or . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ce

Guerres. Brelagne. . . . . . . . ‘ À ‘ . . . . . . . , . . . . . . . . 6s

Gaules__............ . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 70

Parlhes.....r . . . . . . . . . . . . . . . 72

Tiridate àRome. . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . 74

Conjuration.... . . . . . . . . 7c

MortdeNéron................................. 79

ChapitreV.—Mœurs.............. . . . . . . . . . . . . . . .. ib.

'Politique............ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....ib.

Philosophie...” . . . . . . . . . . . . . 8o

Suicide.... . . . . . . . . . . . . . . 8s

Superstilion . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. s7

Dépravation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 88

Richesses. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 93

Gourmandise . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 97'

Chapitre VL-Jèsus-Christ. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 100

Égalitéévangélique.................. .
Unité de 1a famille humaine . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Liberté. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Morale............ Chapitre V11. -— commencements du christianisme. . . . . . . . . .

Saint Paul . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . t .

Chapitre V111. —— Galba, Othon, Vitellius . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Mort de Galba . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Othon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Bataille de Bédriac. . . . . . . . . . . . . . . . . .

Mort d’0thon.Vite11ius.. .... ............ . . . .

Sagourmandise . . . . ........../..............

Révoltedevespasien . . . . . . . . ............... . . . . . ..

Mort de Vitellius . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Chapitre 1X. — Vespasien. Fin des Juifs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Guerre contre les Daees. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Contre les Bataves . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Empire gaulois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . _ . . . . . . . . . . . .

Julius Sabinus. Judée . . . . . . . . . .

Agrippa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . _
I.esZéle's.................................
‘Guerre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .‘ . . . . . . . . . . . . _.
Jean de Giscala. Simo11 de Goria . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Tilus prend lérusalem. Massacre des Juifs. . . . .
Chapitre X. — Les Flaviens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Agricola . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
HelvidiusPriseus............................
Mortdevespasien...........................
Titus.....

[ocr errors]
[ocr errors]

Eruption du Vésuve. Mort de Titns. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Domitien . . . . . . . . . . . . . . . .

Guerrecontrelesnaces........... . . . . . . . . .

Chapitre X1. — Nerva et Trajan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Adoption de Trajan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Guerre contreles Daees. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

PontsurleDanuban... . . . . . . . . . . . . . . . .

L’Arménie réduite en province;1’Assyrie id.; désastres . . . . . . . . . . .

Courses de Trajan; soulèvement des Juifs . . . . . . . . . . . . . . . . . .

MortdeTr-ajan . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

Chapitre X11. — Adrien. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Armémguerres”............................
Péripledmrriemvoyag . . . . . . . . Loîs............. . . . . .......................
ÆliusVérus..................... . . . . . . . . . . ..
Mortd’Adrien................... . .. . .. ..
Chapitre X111. —1.es Antonins. , . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Caractère dutntonin . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Idem de sa femme Fausüne . . . . . . . . . . . . . . . . . - . . . . . . . . .

Marc-Aurèle.Lucius Vérus. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Guerre contre les Parthes, les Marcomaus. . . . . . . . . . . . . . . . . .

Idem contre lesGermains . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Révoltedccassius............... . . . . . . . .

Intérieur de 11eme . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

108
113
115
117
119
126
127
136
14e
141
143
144
146
147
119
150
153
154
155
156
158
159
160
161
163
171

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

MortdeMaic-Aurèle.................. ..
Chapitre XlV. — L'empire sous les Antonins. . . . . . . . . . . . . . . . . .
itaiie: provinces. . . . . . . Î. . . .
Droitsdeciténn ...........
Moyens de communication. .
Civilisation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Puissance impériale. . . . '. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Peuple,sénat...........................
Conseil du prince . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . .

Prétoriens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Armée”... . . . .

Finances . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Lois . . . . . . . . . . . .
Constitutions des princes. . I . . . . .
Responsa prudentium . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Jnrisconsultes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Écoles de droit . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Législation améliorée . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Chapitre XV. — Mœurs,richesses, commerce . . . . . . . . . . . . . . . .

Édifices . . . . industrie.......... ..... . ....
Commerce . . . . Chapitre XVI. — Philosophes moralistes. . . . .
Epictète. . . . . .
Sénèque.... Chapitre XVil. —— Sciences. . . . . . . . . . . . . .
Soiin, Strabon , P. Méta, Denys Périégète. . .

....-..........4.-...

..-.....-.. . . . . . ..

on... ..... .o........ .....

Columelle . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Dioscoride, Archigène, Aréthée . . . . . . . . . . . . . . . . .
Cassius Iatrophista, Antillus, Gallien. . . .
Chapitre XVIII. — Littérature latine. . . . . . .
Bibliothèques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Éducation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Eloquence . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

......

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

Quintilien . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Favorinus et autres orateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Pline le jeune. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Poésie. Stace. . . . . . . . .
Lectures publiques. . .
Martial. . .
Lucain........
Valérius Flaccus. . . . . . . . . . . .

Silius italicus . . . . . . . . . . . . .

Poètes lyriques, Pervigilium Veneris. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Art dramatique. . . . . . . . . . . . . . . .

Poètes satiriques. . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Juvénal..........
Perse. . . . . .
Pétrone. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Apulée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Chapitre XIX. -- Littérature grecque. . .
Dion... . . . . . Hérode Atticus, Adrien de Tyr, Æiins Aristide, Hermogène. . . . . . .

n...... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..

.- ......... . . . . . . .

804 308 3ii 313 3[5 319 322 326 327 328 329 332 333 337 340 341 343 345 347

« AnteriorContinua »